Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Justice League 9

Justice league 9Tome 9: La Guerre de Darseid - 1re partie.

Scénario : Geoff Johns.
Dessin : Jason Fabok Jim Lee, Kévin Maggie, Phil Jimenez, Dan Jurgens et Scott Kolins. Encrage additionnel: Scott Williams.
Couleurs : Brad Anderson, Alex Sinclair et Rob Leich.
Couvertures alternatives: David Finch, Tomeu Morey et Darwyn Cook.
Editeur: Urban Comics.
Dépot légal: Juin 2016.

Justice league 9 planche

La guerre menace d’éclater entre les planètes Apokolips et Neo-Genesis où règnent respectivement Darkseid et le Haut-Père. Au lieu de rester le "simple" Gardien des Connaissances qu’il a toujours été, Metron décide d’intervenir car cette fois il sait que si l'univers est de nouveau détruit ce sera définitif, alors qu’auparavant d’autres mondes renaissaient de leurs cendres. Il invite Darkseid et le Haut-Père à conclure un pacte consistant à échanger l’un de leurs fils qui partira vivre sur le monde de l'autre. Metron, qui n’est pas sans savoir que Darkseid finira par briser ce pacte et entrer en guerre, décide de ne pas en informer le Haut-Père. Mais tout ce qui va s’ensuivre va aller à l'encontre des attentes de Metron. Occupant jadis le siège de Metron, Mobius, qu’on appelle désormais l'Anti-Monitor ou le Destructeur, vient de dévaster la dimension du Syndicat du Crime, une autre dimension parallèle à celle de la Justice League. Metron constatant que passer un pacte avec Darkseid et le Haut-Père ne suffit plus à sauver l’univers, veut conclure un nouveau pacte avec Mobius pour éviter qu’il entre en guerre avec Darkseid. Les événements vont s’enchaîner apportant leur lot de révélations concernant, entre autres, Miracle Man, Jessica Cruz et Hippolythe, la reine des amazones, la mère de Wonder Woman. La Terre s'apprête à subir la guerre des néo-dieux.

Justice league 9 planche 2

Mon avis: Voici la dernière des grandes – et c’est peu dire – sagas orchestrées par Geoff Johns sur la Justice League. Celle-ci va nous mener vers l'affrontement entre les deux plus puissants néo-dieux de l'univers mais également souligner les rivalités qui se manifestent au sein de la JLA. Nous faire découvrir un Batman omniscient, un Superman submergé par l'énergie solaire au cœur d'Apokolips et faisant l’objet d’une totale transformation, un Flash devenant un portail entre les univers, une Wonder Woman se découvrant des liens insoupçonnés avec Darkseid, etc. Une nouvelle fois, Geoff Johns nous montre qu’il est le maître en la matière, achevant son story arc sur la série en toute beauté.

Justice league 9 planche 2

Il sait également s'entourer de la fleur des dessinateurs de comics: Jason Fabok (pour la quasi-totalité de l’album), Jim Lee, Kévin Maggie, Phil Jimenez, Dan Jurgens et Scott Kolins qui par leur talent donnent toute son ampleur et sa dimension à cette première partie intergalactique et post apocalyptique. Tout y est parfaitement rendu, aussi bien les décors que les personnages. La force, la puissance des héros se révèle dans les scènes de combat d'une intensité comme seul le trait des dessinateurs de comics peut la transcrire. L’ensemble est de toute beauté et on ne s’en lasse pas. L'encrage additionnel de Scott Williams et les couleurs de Brad Anderson, Alex Sinclair et Rob Leich font également honneur au travail réalisé. Un album à ajouter à la liste des meilleures sagas depuis le lancement de DC Renaissance.

 

BD chroniques auteurs. auteurs. Batman comics Super-héros

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !