Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

GREEN VALLEY

Green valleyGreen Valley
Scénario : Max Landis
Dessin : Giuseppe Camuncoli
Couleurs : Jean-François Beaulieu
Encrage : Cliff Rathburn
Couverture : Giuseppe Camuncoli & Jean-François Beaulieu
Dépot légal : Septembre 2018
Editeur :
Delcourt 1
Collection : Contrebande
Format : Format comics
Nombre de planches :215

Sir Bertwald, Sir Ralphus, Sir Gulliver et Sir Ingrid sont les plus valeureux chevaliers de Kelodie. Partout où ils vont, leur réputation les précède et leurs exploits face à des armées de combattants pourtant aguerris sont connus de tous. Aussi lorsqu'ils croisent le chemin du seigneur barbare Brutus Gargus de Pendergast et de ses 400 hommes, ils ne sont en rien déstabilisés arrivant même uniquement par la persuasion à le faire fuir lui et ses hommes sans devoir tuer un seul d’entre eux. Las de toutes ces batailles et profitant de moments de répit, Bertwald se décide enfin à officialiser ses fiançailles avec Amalia, sa bien-aimée. Mal lui en prit car cette même nuit, Brutus et ses hommes décidèrent de revenir saccager le village et massacrer ses habitants. Seuls rescapés, les Chevaliers de Kelodie se retrouvent isolés et dans un grand dénuement jusqu'au jour où un jeune homme vient leur demander de l'aide. À Green Valley, un mage et ses dragons sèment la terreur et ont tué son père. Ils finissent par accepter de lui venir en aide ignorant que le mage n'en est pas vraiment un. Il vient du futur, et les dragons sont en réalité des .... dinosaures !!

Green valley plancheMon avis: Le scénario surprend, dérivant soudainement d’une aventure médiévale dans le genre série d’heroic fantasy vers de la pure science-fiction, le tout agrémenté d’une pointe d'humour. On pourrait presque le regretter car la lecture de l’album avait l’intérêt de nous captiver avec une histoire plutôt prenante même si elle est assez conventionnelle dans le genre, avant qu’un homme venu du futur débarque donnant la possibilité à Sir Bertwald de changer son passé pour faire revenir à la vie son épouse et le village saccagé par Brutus. Sans en dire plus et sans rien dévoiler, je dirais que cette particularité du récit ne gêne pas le déroulement de l'histoire mais surprend et, au fur et à mesure de la lecture, soulève un questionnement: que ferions-nous à sa place? 

Green valley planche suiteLes dessins de Giuseppe Camuncoli, qui a travaillé essentiellement chez Marvel sur des séries réputées telles que Spider-Man, Star Wars, etc., sont dans un style plutôt différent de ce à quoi il nous a habitué par le passé mais qui se marient très bien avec ce récit hors normes, hors codes. Un dessin clair, détaillé, aéré alternant gros plans et plans larges avec aisance. Un découpage et des cadrages efficaces donc pour de belles scènes de combats ou des moments d’émotion plus intenses. Il maîtrise bien les styles illustrés (SF et heroic fantasy).

Les couleurs de Jean-François Beaulieu globalement assez vives soulignent bien le dessin et offrent une bonne lisibilité. Un récit sympathique sous forme de one shot agrémenté de suppléments. 

SDJuan

 

chroniques auteurs. comics

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !