Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

CROKE PARK, DIMANCHE SANGLANT À DUBLIN

Croke parkScénario : Sylvain GÂCHE
Dessin : Richard GUÉRINEAU
Couleurs : Richard GUÉRINEAU

Dépot légal : Octobre 2020
Editeur : 
Delcourt
Collection : Coup de Tête
ISBN : 978-2-413-02013-4
Nombre de pages : 128

En 2007, le stade irlandais Croke Park s’apprête à accueillir le match de rugby opposant l’Angleterre à l’Irlande dans le cadre du Tournoi des Six Nations (Angleterre, Écosse, France, Pays de Galles, Irlande, Italie). Dans un pub voisin du stade, un Français vient s’assoir auprès de deux Irlandais ayant connu l’époque du Bloody Sunday, ce massacre perpétré dans le stade le 21 novembre 1920. Ce jour-là, les membres d’un groupe paramilitaire anglais ont fait feu dans le stade en représailles à l’attaque meurtrière menée par une unité de l’IRA appelée "Les Douze Apôtres" contre le "Cairo Gang" qui, lui, regroupait des agents britanniques infiltrés chargés d’éliminer les indépendantistes irlandais.Croke park plancheMon avis: Ce match de 2007 en accueillant l’équipe d’Angleterre ravive de nombreux et sombres souvenirs, l’Irlande ne rêvant que d’une chose, prendre sa revanche sur le massacre survenu le 21 novembre 1920 lors du Bloody Sunday, mais il est aussi un beau symbole de réconciliation. Ce Bloody Sunday n’a rien à voir avec celui du 30 janvier 1972 survenu à Londonderry lorsqu’un officier de l’armée britannique autorise ses hommes à tirer sur les manifestants prétendument armés et hostiles, faisant 14 victimes et 14 blessés, et ayant inspiré le groupe U2 pour son titre emblématique "Sunday Bloody Sunday". En 1920, en plein match de football gaélique, les Auxilliaries – nom d’une unité paramilitaire anglaise – font irruption dans le stade, persuadés que les tueurs des membres du Cairo Gang se cachent parmi les spectateurs. Le mouvement de panique créé dans la foule et la confusion générale déclenchent leurs tirs qui vont faire 14 victimes (dont un joueur de football) et 62 blessés parmi les civils irlandais venus au stade. Sylvain Gâche nous raconte un épisode sombre de l’histoire irlandaise mêlant un événement sportif à un moment clé de l'histoire comme le veut la nouvelle collection "Coup de tête" des éditions Delcourt. Et c’est donc le stade de Croke Park qui est l’acteur principal du récit, celui du massacre de 1920 comme celui de la compétition de 2007 qui va voir l’équipe d’Irlande écraser les Anglais (43-13) après avoir elle-même été battue par la France (17-20). Au scénario, Sylvain Gâche nous fait revivre de manière captivante ces deux événements pourtant peu comparables mais lié à ce même lieu particulièrement symbolique. Un récit passionnant, clairement documenté, sur les événements tragiques de 1920 (presque un siècle aujourd'hui à un mois près), mais aussi sur le contexte global des relations entre l’Irlande et le Royaume-Uni, et le combat pour l’indépendance où l’on retrouve le nom de mouvements extrémistes et violents comme l’IRA ou de partis politiques comme le Sinn Féin.Croke park planche pubRichard Guérineau au dessin maîtrise parfaitement le sujet, tant les faits historiques y compris les scènes les plus dures avec de multiples personnages tous aisément reconnaissables, que les passages dédiés au sport, football gaélique de 1920 ou rugby de 2007. Son trait est précis et fin et empreint de dynamisme. Il utilise habilement des techniques de dessin, d'encrage et de couleur différentes pour différencier les deux époques, rendant ainsi la narration fluide et compréhensible. Une belle énergie se dégage de l’album grâce à des cadrages efficaces et des couleurs parfaitement maîtrisées et toujours lumineuses même dans les scènes dramatiques.Croke park planche autreL’album est enrichi d’un cahier documentaire explicatif, d’images d’archives et de dessins de R. Guérineau.

Album à ne pas rater !

SDJuan

 

auteurs. chroniques

  • 2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.