Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

BABYBOX

BabyboxCoup de coeur 1BABYBOX
Scénario : Jung
Dessin : Jung
Couleurs : Jung
Dépot légal : Septembre 2018
Editeur :
Soleil
Collection : Noctambule
Nombre de planches :136

Loin de la Corée qu’elle a quittée à l’âge de 4 ans, Claire Kim s'est construit une vie à Paris où elle travaille aux côtés de ses parents dans le restaurant familial. Tout va bien et avec son ami, ils ont décidé d'avoir un enfant. Son petit frère Julien voue une admiration sans borne au personnage de William Wallace depuis qu'il a vu le film Braveheart de Mel Gibson. Comme lui, il veut l'indépendance de l'Écosse au point d’aller à l'école en kilt. Un soir, leurs parents ont un grave accident, leur mère est tuée sur le coup et leur père se retrouve dans le coma. Accablée par une profonde tristesse, Claire se laisse envahir par les souvenirs comme celui du jour où sa mère avait voulu lui parler de quelque chose d'important puis y avait renoncé sans raison. C’est en rangeant ses affaires qu’elle découvre dans une boîte parmi d’autres objets un papier officiel coréen qui lui apprend qu'elle n'est pas celle qu’elle a toujours cru être mais qu'elle a été adoptée. Très vite, elle décide d’aller en Corée avec son petit frère Julien pour connaître la vérité sur ses vrais parents et savoir pourquoi sa mère l'a abandonnée. Sur place, sa rencontre avec un garçon nommé Min-ki va l’aider dans sa quête.

Babybox plancheMon avis: Nouveau récit pour Jung qui nous accroche dès les premières pages. On ne peut s’empêcher de penser à la série drôle et touchante "Couleur de Peau: Miel" dans laquelle il nous avait raconté sa jeunesse d’enfant coréen adopté par une famille belge. Avec "Babybox", voici l’histoire d'une jeune fille soudainement confrontée à une succession de chocs. Un tragique accident, un père dans le coma, une mère décédée, la découverte qu’elle n’est pas leur enfant mais qu’elle a été adoptée et que ses véritables parents coréens l’ont déposée dans une "babybox" à Séoul avant qu’elle soit confiée à un orphelinat. S’ensuit alors un départ en Corée à la recherche de ses origines, de son identité, la découverte de ce pays qu'elle ne connaît pas, d’une langue qu'elle parle à peine et la rencontre avec ceux qui l'ont prise en charge. Une histoire où dominent les émotions, la joie comme la tristesse, beaucoup de tendresse mais aussi les doutes, les incertitudes et parfois les déceptions. Un récit très fort.

Babybox planchesCoté dessin, Jung nous fait vivre cette histoire en noir et blanc mais avec toutes les nuances de gris et plusieurs notes de gaieté sous forme de pointes de rouge, ce rouge que Claire affectionne depuis qu'elle a vu ce champ de coquelicots à perte de vue. Un trait délicat pour de superbes scènes restituant de manière symbolique les multiples émotions qui se dégagent du récit comme l’amour de Claire envers son petit frère Julien. Une histoire tellement prenante qu’on dévore ce one shot d’une traite même s’il contient 154 pages. Un très beau moment de lecture que je recommande vivement.

 

SDJuan

 

BD chroniques auteurs.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !