Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

BOB MORANE T1

Bob Morane 1Coup de coeurTome 1 : Les 100 Démons de l'Ombre Jaune
Scénario : Christophe BEC et Éric CORBEYRAN
Dessin : Paolo GRELLA
Couleurs : Sébastien GÉRARD
Dépot légal : Septembre 2021
Editeur : Soleil
Grand format
ISBN : 978-2-302-09107-8
Nombre de ages : 56

Indochine sous contrôle français en 1954. Un avion survole la jungle au sud de la province d’Annam (protectorat français correspondant à la zone centrale du Vietnam actuel). Bob Morane et Bill Ballantine sont sur le point d’être parachutés en compagnie du professeur Borulnik, un anthropologue, et d’une escouade de douze paras. La mission commence mal car Bill, dont c’est le premier saut, hésite à suivre tout de suite le commandant Bob Morane et le professeur. Les quelques secondes qu’il fait perdre aux autres membres de l’expédition va leur faire rater le point de chute, les faisant atterrir en pleine zone hostile, sous le feu des "Viet Minh". Au sol, Bob a vite pris conscience du problème. Laissant le professeur seul, il part pour tenter de venir en aide à Bill et à ses hommes. Sur place, c’est un véritable massacre. Tous les paras sont morts, à l’exception de Bill qui s’était retrouvé suspendu à son parachute accroché dans un arbre. De là, il a tout vu. Des femmes, de véritables furies armées de sabres, ont fondu sur les paras et les ont tous massacrés. En fait, ils ne sont pas au bout de leurs surprises après avoir rejoint dans la nuit le fortin de la base française où le général Beaufranchet les attendait. Le général leur fait des révélations tout aussi incroyables concernant des rumeurs d’attaques perpétrées par des femmes qui trucident tous les hommes dans la zone. Même lui s’est sorti d’une attaque avec une simple balafre sur le visage. Pour Bob, la situation est grave car il a perdu son escorte pour mener sa mission à bien et il ne pourra pas compter sur l’appui du général qui est en manque d’effectif. De plus, le courant ne passe plus vraiment entre les deux hommes à cause d’une ancienne querelle remontant à la guerre contre les Allemands. C’est alors qu’arrive un homme blessé, Jean Charpentier, un cinéaste venu accompagner un détachement pour réaliser un film documentaire. Lui aussi a été attaqué par des femmes. Une chance, il a tout filmé. Bob morane planche flashbackMon avis : Peu de temps après la disparition d’Henri Vernes, le papa de Bob Morane, une nouvelle histoire sort en librairie.
Créé en 1953, le personnage a vécu de multiples aventures sous le crayon de très bons et nombreux auteurs (Pierre Joubert, Dino Attanasio, Gérald Forton, William Vance, René Follet, Patrice Sanahujas, Coria … salués par Christophe Bec en page de garde). Aujourd’hui, c'est une nouvelle équipe artistique qui reprend le flambeau. Même si le reboot – ayant reçu un accueil mitigé, voire désapprouvé par certains puristes – dû à Dimitri Armand au dessin et Luc Brunschwig associé à Aurélien Ducoudray au scénario m'avait bien plu, donnant une vision peut-être un rien "trop moderne" du héros, on peut dire que cette nouvelle version devrait ravir les fidèles de Bob Morane. Elle a même reçu l’aval d’Henri Vernes qui, interrogé à propos de cette nouvelle BD Bob Morane, a répondu : "Je dirais continuité et respect".
De fait, cette version de Christophe Bec et Éric Corbeyran au scénario et Paolo Grella au dessin est davantage fidèle à la série d’origine. Christophe Bec ne cache pas que ce projet a mis du temps, plusieurs longues années semées d’embûches, d’obstacles, d’échecs … avant de voir enfin le jour.
D'entrée de jeu, l’histoire se déroule en Extrême-Orient. Elle met en scène de belles guerrières et est agrémentée d’une bonne dose de science-fiction. Les (bonnes) bases sont posées. Il ne reste plus à Bob et Bill qu’à faire le reste pour contrer les projets diaboliques d'un vieil ennemi : L'Ombre Jaune.
Clairement ça commence très fort et, en plus, tous les ingrédients pour faire une bonne BD d'aventure sont là : des héros toujours prêts à se battre, une intrigue internationale, des recherches scientifiques détournées de leur objectif initial pour créer des armes vivantes, un ennemi à la taille des héros, des flashes-back limpides, des dialogues bien amenés. On retrouve tous les éléments qui ont fait le succès de la série.
Christophe Bec et Éric Corbeyran s'en donnent à cœur joie avec un scénario des plus efficaces et bien mené de bout en bout où surprises, rebondissements et suspense sont au rendez-vous. Ils sont bien à la hauteur de nos attentes sur un tel projet.Bob morane planche furiesLa deuxième grosse surprise à mes yeux réside dans le niveau de qualité des illustrations réalisées par Paolo Grella. Dès la prise en main de l’album en effet, c’est la première chose que l’on remarque : le dessin ! Quelle superbe couverture, dans un style typique de la grande époque Bob Morane.
L’album suit le même schéma tout en restant assez moderne pour préserver la marque du dessinateur (Paolo est un "jeune" quarantenaire !). J'espère que le public ressentira la même chose.
Les couleurs de Sébastien Gérard complètent le tableau en assurant la continuité avec la série-mère. Un très beau travail de mise en lumière donnant encore plus d'énergie au récit y compris sur les scènes sombres. Les rares flashes-back sont clairement différenciés dans des tons grisés facilitant la lecture.
Paolo Grella a bien assimilé les personnages de la série, il nous offre une belle mise en page, un découpage dynamique, des scènes d'action réussies, une narration fluide et n’oublions pas un Monsieur Ming, alias l'Ombre Jaune, des plus impressionnants, même s’il est peu présent dans l’album.
Un très bon album qui devrait ravir le plus grand nombre de lecteurs en commençant par les "fans" et les plus soucieux de purisme mais aussi, espérons-le, de nouveaux lecteurs.

SDJuan

 

auteurs. BD

  • 4 votes. Moyenne 5 sur 5.