Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

THE REGIMENT 2

The regiment 2The Regiment II
Dessin: Thomas Legrain
Scénario: Vincent Brugeas
Couleurs: Merete Jepsen et Elvire de Cock
Editeur:
Logo le lombard
Dépot légal: septembre 2018
Nombre de pages: 54

Nous retrouvons d’emblée nos trois compères du SAS, Paddy le Fou, Sterling le Génie et Jock le Futé de la bande et le moins que l’on puisse dire, c’est que les missions de sabotage du matériel militaire nazi et fasciste se succèdent et sont couronnées de succès. Le SAS ou L Department glane ses premières lettres de noblesse… britannique! Personne n’aurait parié une livre sterling sur la pérennité d’une telle équipe!
Tout serait trop beau (et faire un album où tout va bien, c’est moins drôle!) s’il n’y avait pas un petit grain de sable (normal dans le désert hum hum) pour venir enrayer la machine du SAS. Un soldat de l'équipe, Bill Fraser, vient faire de l’ombre à nos amis. En effet, ce dernier est plus fou, plus culotté, plus arrogant et plus indiscipliné que le reste de la troupe. Up yours, les ordres! La devise du SAS "Qui ose gagne" est taillée pour lui!
De retour au QG après la dernière mission, il est temps de faire les comptes et celui qui a le plus mangé de nazis au petit-déjeuner et de fascistes au dîner n’est autre que Bill Fraser. Ce n’est pourtant pas ce qui préoccupe Jock et Sterling. En effet, un soldat vient rendre compte de problèmes avec le fougueux Paddy, le chien-fou. Il est tellement incontrôlable sur le champ de bataille qu’il met son détachement en danger… J’ai tout de même envie de dire qu’en territoire ennemi, cela sent forcément le danger. Si vous voulez éviter le danger, restez chez vous à boire du thé. Et encore, l’eau chaude, c’est dangereux.
Les missions vont s’enchaîner à un rythme effréné car il faut laisser le moins de temps possible à Adolf et Benito de prendre des décisions permettant une sécurité accrue des aérodromes et des alentours. C’est pourtant trop tard… Argh, la rigueur allemande!

The regiment 2 planche 1En effet, Paddy devait s’occuper de l’aérodrome de Tamet (qu’il avait déjà attaqué deux semaines auparavant mais c’est comme les voleurs, ils reviennent toujours sur les lieux de leur crime) mais il est déjà trop tard et son équipe ne fait pas le poids…
Sterling connait la même mésaventure. Une division blindée allemande emprunte exactement le même itinéraire que lui… Ah si seulement WAZE existait à l’époque, il aurait pu prendre les petits chemins! Qu’à cela ne tienne, même s’il fait déjà nuit et que l’aérodrome est plus que sécurisé, tu laisses une trace de ton passage, tu ne rentres jamais bredouille! En guise de message, Sterling laisse quelques cadavres, signé de son arme.
Enfin, Jock fait le même constat. Les ennemis ont dispersé les avions sur l’ensemble de la piste. Trop dangereux, pas assez de bombes, on laisse tomber et on remballe. Show annulé.
Sur le chemin du retour vers le QG, un événement que même Nostradamus n’avait vu venir va se produire. Et je dis chapeau au scénariste. J’applaudis, je reste sans voix, j’admire même! Il n’a pourtant aucun mérite, il ne fait que relater les faits comme ils se sont passés à l’époque mais je ne m’y attendais pas. Au détour d’une page, sans crier gare, c’est le drame. J’en pleure encore aujourd’hui, je vais avoir besoin d’un suivi psy pendant au moins dix ans tellement c’est fort! Cela vous prend aux tripes et vous vous dites c’est bon, j’arrête la série, je ne lis plus. Vous refermez la BD et vous allez même jusqu’à vous poser des questions sur le sens de la vie, de la justice dans ce monde, etc.
Après un événement pareil, même les soldats du SAS ont posé leurs vacances… Il n’y a que Sterling qui continue le combat et il demande des renforts car il a perdu énormément de soldats… Si vous voulez vous battre, il faut plus d’hommes… Un contingent de soldats français débarque au SAS. Le port de Bouerat est la prochaine cible!

The regiment 2 plancheMon avis: Bravo au dessinateur et au scénariste car ils ont su faire évoluer la série. J’avais peur que le tome 2 soit aussi, et uniquement, axé sur les batailles et que cela ne raconte "que" les faits d’armes du SAS. Dans ce tome 2, la partie intéressante est la psychologie des personnages. On laisse un peu les fusils de côté et on s’intéresse aux trois compères. Cela donne plus de profondeur à la série.
C’est toujours un régal de regarder les cases dessinées par Thomas Legrain. Il a dû souffrir car il y a énormément de véhicules militaires et de scènes de batailles mêlant avions et blindés. Le résultat est plus que convaincant et on reconnaît directement son style.
Quant au scénario, ce n’est jamais facile de faire entrer l’Histoire dans des cases BD. Il faut arriver à intéresser le lecteur alors que tout est écrit d’avance. Il n’y a pas de marge de manœuvre, on ne peut pas inventer des intrigues supplémentaires de peur d’avoir les historiens sur le dos. C’est sans conteste une réussite!
Je ne peux que vous conseiller d’acheter ce tome deux du Regiment!

MJordan

 

BD auteurs. chroniques

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !