Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

ROBILAR ou le Maistre Chat

Robilar 1Tome 1 : Maou !!
Scénario : David CHAUVEL
Dessin : Sylvain GUINEBAUD
Couleurs : LOU

Dépot légal : Septembre 2020
Editeur : 
Delcourt
Collection : Conquistador
ISBN : 978-2-413-03736-1
Nombre de pages : 64

Robilar est un gros matou dodu dont la vie s’épanouit heureuse au cœur d'un magnifique domaine dans la très belle demeure de la comtesse Carabia. Robilar aime ce luxe, ce confort dont il profite au quotidien, pouponné, cajolé, chouchouté par sa maîtresse dont il est le sucre d’orge et dont l’unique préoccupation est de marier son fils. Et pourquoi pas à la fille du Roy ? Robilar s’est fait des amies souris avec qui il joue… évidemment au chat et à la souris mais en pleine entente complice et dans une ambiance bon enfant. Le moment du départ pour le château du Roy est enfin venu. Alors que la comtesse trouve le trajet long et chahuté, soudain c’est l’accident. Le carrosse est violemment bousculé et écrasé par un ogre surgi d’on ne sait où. Si l’ogre, embarrassé par ce qui vient de se produire, disparaît aussitôt après s’être transformé en aigle, il laisse derrière lui une scène de désolation. Seul, Robilar a survécu et le voici désormais orphelin et abandonné. Chassé, tabassé, menacé de passer à la casserole, Robilar est finalement sauvé par Panisse, le fils du meunier du village, qui le recueille. Mais ici on ne roule pas sur l'or et Robilar ne pourra rester qu’à la seule et unique condition qu’il chasse les souris qui font de gros dégâts dans les réserves du moulin. Avec son embonpoint, Robilar que Panisse a rebaptisé grigrigros chat a beau faire des efforts, même les souris se moquent de lui. Heureusement Panisse va l'encourager et tout faire pour l'aider à devenir une vraie machine à tuer … car une fois aminci, Grisgris gros chat a retrouvé son instinct de chasseur.Robilar 1 plancheMon avis: On suit les (més)aventures du chat Robilar sorti de la plume de David Chauvel qui … le chat bien sûr (!) n'a rien demandé pour en arriver là mais qui vaille que vaille va tout faire pour survivre et même plus. De gros matou maladroit qu’il était, Robilar va évoluer tout au long de ce premier tome. Drôle, parfois effrayant et même triste par moments, le scénario de Chauvel est bourré de rebondissements savamment dosés et étonnants. Lui changeant son costume de grigrigros chat dodu, pantouflard, cocooné par sa maîtresse pour celui de chat botté au corps svelte et musclé sachant utiliser l’art de la ruse, Chauvel nous déroule le chemin semé d’embuches et de péripéties que Robilar va devoir parcourir. Il n’est certainement pas au bout de ses peines, même lorsqu'il réussit à gravir les échelons de la société. Et très vite, la chance et le succès vont tourner en sa faveur. David Chauvel y veille !Robilar 1 planche drame Côté dessin, Sylvain Guinebaud nous régale d’un très bel album. Des personnages hauts en couleur, aux bouilles expressives, parfois patibulaires et inspirant de la peur, souvent caricaturées. Une belle mise en page incluant des scènes d’aspect disneyen marqué, souvent drôles mais laissant vite la place à des passages réussis évoquant la tristesse, la violence, la rage voire le sadisme. L’ensemble est agrémenté de décors riches et nombreux. Un beau travail sur les couleurs réalisé par Lou au profit d’un dessin clair et aéré donnant de la vie au récit et contribuant à rendre la lecture très fluide. Un beau départ qui promet pour la suite.

SDJuan

 

BD chroniques

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !