Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

MAÎTRES INQUISITEURS 8

Maitres inquisiteurs 10Tome 8 . Synillia
Scénario : Sylvain Cordurié 
Dessin : Elia Bonetti
Couleurs : Digikore Studios
Couverture : Olivier Héban et Jean-Luc Istin
Dépot légal : le 24 janvier 2018 
Editeur : Soleil Productions
Collection : Heroic Fantasy
Format : Grand format
Nombre de planches : 48

L'Inquisition a du mal à se relever. Dans la région située entre les terres d’Ecorce et le Kardunn, là où la Confrérie royale des Chênes est restée hostile à l'Inquisition, un massacre a été perpétré au monastère de Kandvost. Plusieurs prêtres ont été sauvagement assassinés. Roland Isandar, le chef du village, fait appel à l'Inquisition pour enquêter sur cette tuerie. Les grands maîtres de la cité d’Arès dépêche sur place Synillia qui, bien que non mage et sans aucun pouvoir, a été élevée au rang de Maître Inquisiteur. Elle sera accompagnée de sa partenaire elfe, Eldeween, pour mener l’enquête. L’arrivée des deux femmes n’est pas très bien accueillie dans cette région plutôt machiste. Refusant de se laisser démonter, Synillia redouble d’efforts pour se montrer digne de son rang et se faire respecter de tous. Elle se met aussitôt en quête de réponses et se rend vite compte que l'assassin, qui a agi seul, est doté d’un immense pouvoir, un pouvoir tel qu'il n'aura pas peur de se montrer et de venir les défier.

Maitres inquisiteurs 8 plancheMon avis: L'originalité de ce tome est de mettre en scène dans le rôle du maître inquisiteur une femme non mage et n’ayant aucun pouvoir. Le scénario échafaudé par Sylvain Cordurié va donc s’appuyer sur son intelligence et son habileté à mener l’enquête parmi des ennemis exclusivement masculins plutôt costauds. Jolie, fine épéiste et bien accompagnée, elle leur tiendra tête et démontrera qu'elle a toute sa place parmi les Maîtres Inquisiteurs. On sent bien qu’avec ce second cycle, l'univers des Maîtres Inquisiteurs prend un nouveau tournant, ou du moins qu'il intègre de plus en plus d'éléments nouveaux comme cette Guilde des Assassins et que les ennemis de toujours comme les Mannlanders peuvent malgré tout devenir les alliés d'un jour. Un scénario qui tient donc bien la route avec sa succession de rebondissements surprenants. 

Les dessins d’Elia Bonetti sont d’un abord très agréable. Le trait est fin et détaillé, nous offrant de belles héroïnes en tenue de guerrières mais aussi des combattants impressionnants. Les personnages sont tous facilement reconnaissables. On appréciera de belles scènes de combat et de larges vues d'ensemble offrant de beaux décors intérieurs et extérieurs. Si la mise en couleurs réalisée par Digikore Studio est globalement bien équilibrée, sur certaines cases on aurait préféré des tons moins sombres qui écrasent un peu trop le dessin soigné et précis d’Elia Bonetti. Un bon récit du genre agrémenté d’une très belle illustration, confirmant une fois de plus la bonne qualité d’ensemble de cette collection.

SDJuan

Voir nos autres chroniques de la série:

Maitres inquisiteurs 1 2Maitres inquisiteurs 2 4Maitres inquisiteurs 4 5Maitres inquisiteurs 5 6Maitres inquisiteurs 6 7Maitres inquisiteurs 7

 

BD auteurs. chroniques

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.