Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Old Pa Anderson

Old pa anderson

Scénariste : Yves H.
Dessinateur : Hermann
Coloriste :  Hermann
Editeur: Le Lombard Collection: Signé
Dépot légal: Janvier 2016

Histoire:

Old Pa vit avec son épouse Old Ma. Mais depuis la disparition de leur petite-fille, il y a huit ans, leur vie n'est plus la même. Old Ma finira par mourir de vieillesse mais surtout de tristesse laissant Old Pa désormais seul. Lors de son enterrement, celui-ci avoue à son ami Otis qu'il s'en veut terriblement de n'avoir rien entrepris pour retrouver sa petite-fille. Il est persuadé que le Seigneur aurait accordé plus d’années à vivre à Old Ma s’il avait bougé davantage. Le lendemain, Otis avouera à Old Pa qu'il a entendu des choses à propos de la disparition de la gamine. Il lui conseille de rendre visite à Louise qui lui en dira certainement plus. Depuis cette rencontre, Old Pa a pris sa décision et va s’efforcer de tout faire pour que justice soit rendue dans ce Mississipi des années 50.

Old pa anderson planche

Mon avis: Une histoire comme il a dû en arriver par dizaines durant les années 50 au Mississipi. Yves H nous entraîne à la poursuite du temps passé, du temps perdu en nous plongeant dans la triste réalité de la ségrégation, avec des législations plus hypocrites ou inefficaces les unes que les autres mais surtout non respectées et bafouées sans scrupules dans les États du Sud, servant même de prétexte à des viols, des chasses en tous genres et des tueries sans aucune retenue. En cela Old Pa Anderson reflète bien cette époque.

Old pa anderson 1

Comme à son habitude, Hermann transcende le récit par des cases expressives n'ayant quasiment nul besoin de bulles ou d'explication tant le dessin est fort. Les couleurs sont à la hauteur des dessins et ne font qu'accentuer la justesse de ce drame profond et terrible, toujours d’actualité dans certaines parties des États-Unis et ailleurs dans le monde. Un récit certes classique mais qui devient magistral de par la manière dont il est relaté et surtout illustré. Hermann nous démontre une nouvelle fois qu'il reste un monstre et, n'ayons pas peur des mots, un maître absolu de la BD franco-belge !

SDJ

 
  • 2 votes. Moyenne 4.00 sur 5.