Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Ordures

OrduresOrdures

Tome 1/2 

Dessinateur: Olivier Cinna 

Scénariste: Stéphane Piatzszek

Edition Futuropolis

Dépot légal: Février 2014.

Alex, qui a récemment perdu son père, travaille avec Moudy au centre de tri des ordures ménagères. Moudy vit dans un foyer pour Africains qu’il prévoit de quitter car l’un de ses co-locataires l'a aperçu traînant dans le quartier homo, ce qui est plutôt mal vu. Quant à Samir, il survit en vendant des cigarettes. Un soir, Alex et Moudy décident d'aller à Paname chercher de la beuh. Alors qu’ils tendent les 100 euros au dealer, Samir s’empare de l’argent sous leur nez et s’enfuit en courant. Poursuivi par Alex et Moudy, il n'ira pas bien loin car il se prend un poteau en plein visage, s’écroule par terre et reçoit une dérouillée de leur part. C'est alors que surgissent des flics, en réalité des ripoux qui s'emparent à leur tour de l'argent. Furieux et impuissants, Alex et Moudy se rapprochent de Samir, bien décidés à l’obliger à leur rembourser l'argent perdu même s’il est grillé par d’autres vendeurs à Barbès. Mais les événements vont vite tourner au vinaigre pour ce nouveau trio et l’argent passera finalement au second plan.

Ordures


Mon avis:

Une description très réaliste de jeunes de la rue, poussés pour survivre à faire l'impensable avec toutes les conséquences que cela implique pour eux. Même si la débrouille les range dans une catégorie autre que celle des crapules, le lien entre les deux s’avère très mince, voire inexistant. Comment démontrer sa bonne foi ? Le thème est traité de manière intelligente et efficace. Il en ressort une belle leçon d'amitié et de solidarité. Les dessins en noir et blanc de Cinna collent parfaitement à l'histoire, marqués par un trait juste, précis et sans superflu. Le duo Stéphane Piatzszek – Olivier Cinna fonctionne bien et avait déjà fait ses preuves dans la "Fête des morts". Inutile de vous dire que j'attends la suite avec impatience pour découvrir l’issue de ce récit captivant. 

(S.D.J.)

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.