Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

LORD JEFFREY 1

Lord jeffrey 1Tome 1 : Le Train de 16h54
Scénario : Joël HEMBERG
Dessin : HAMO
Couleurs : HAMO

Dépot légal : Octobre 2019
Editeur : 
Kennes coeur
ISBN : 978-2-87580-837-0
Nombre de pages : 62

Jeffrey Archer aurait dû accompagner ses parents à la garden party organisée en l'honneur de la Reine à l’occasion de sa visite à Edimbourg. Mais si ce matin-là, son père est parti travailler à Londres comme de coutume, il n’est jamais rentré par le train de 16h54. Quatre mois se sont écoulés depuis sa disparition et la police ne semble avoir aucun indice et aurait même classé l'affaire. Jeffrey, âgé de 13 ans, ne compte pas rester les bras croisés et décide de mener sa propre enquête notamment au grenier où son père avait son bureau. C'est alors que le téléphone sonne. Au bout du fil, son père depuis Londres lui demande de passer un message à sa mère afin qu'elle soit à la gare à 16h50. Jeffrey qui a oublié que sa mère a repris le travail, décide de s’y rendre lui-même pour l’accueillir. Personne. Il décide de monter dans le train pour le retrouver. Personne. C’est son fidèle chien Sherlock, monté avec lui dans le train qui, en suivant une odeur, découvre le pardessus de son père. A peine Jeffrey a-t-il trouvé une clé dans l’une des poches du manteau qu’aussitôt deux hommes habillés en noir se lancent à sa poursuite. Heureusement, grâce au contrôleur du train Jeffrey et son chien parviennent à s’échapper. Jeffrey est à présent persuadé que ces deux hommes ont kidnappé son père et que ce dernier ne travaillait pas pour une fondation philanthropique à Londres mais qu’il est bien un agent secret comme il l’a toujours soupçonné...  Lord jeffrey 1 plancheMon avis: Dans le genre aventure, Joël Hemberg fait très fort. Son héros, Jeffrey, n’a que 13 ans et pourtant le voici acteur principal d’une intrigue menée tambour battant. Un père soudainement disparu et semant des indices, une police peu impliquée par cette disparition et un gamin persuadé que son père n’a jamais été celui qu’il prétend être. Il prend donc les choses en main et, avec l’aide de son chien Sherlock, tiens, tiens… va aller de surprises en surprises et nous aussi. Au fil de l’histoire, on va ainsi retrouver diverses références à des ouvrages et/ou films dont les histoires mêlent l’étrange, les secrets, le mystère sur fond d’univers britannique sympathique et dépaysant. Multipliant les rebondissements, le récit captive et nous annonce clairement qu’on n’est qu’au début de l’affaire.Lord jeffrey 1 planche suiteLe dessin réalisé par Hamo (Noirhomme, L’Envolée sauvage à partir du tome 3, les couleurs du Cimetière des Innocents dessiné par Xavier Fourquemin, etc.) est parfaitement raccord avec le propos. Précis, détaillé, riche en décors, particulièrement expressif s’agissant des nombreux personnages tous bien reconnaissables. Ajoutons une mise en page et des cadrages dynamiques et une très belle mise en couleurs. À lire au plus vite car le deuxième tome sort le 21 octobre 2020 dans toutes les librairies.

SDJuan

 

BD chroniques

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !