Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

BD

  • MEDICIS 4

    Medicis 8Tome 4: Des miettes au festin
    Scénario: Olivier Peru 
    Dessin: Francesco Mucciacito 
    Couleurs: Digikore Studio
    Couverture: Olivier Héban et Kyko Duarte 
    Editeur:
    Soleil
    Dépot légal: Novembre 2017
    Nombre de pages: 54

    Florence, 1534. Lorenzo, alias Lorenzaccio, n'en peut plus de voir son cousin Alexandre, Duc de Florence, se comporter en tyran paillard ne pensant qu’à la fête et ne voyant la vie que comme un prétexte d’orgies et de plaisirs faciles. Devant tant d’excès et de brimades, Lorenzo finit par le tuer en lui tranchant la gorge. Mais alors que tout laisse croire qu’il va prendre sa succession, il s'enfuit laissant Florence orpheline. Se ralliant au projet proposé par Guiccardini, les grands seigneurs décident de mettre un inconnu au pouvoir. Et qui mieux que ce jeune cousin Cosme, né de la branche cadette de la lignée des Medicis et qui semble tout à fait innocent, inoffensif et manquant d’ambition pour ce rôle de marionnette. Sauf qu’une fois en place, le jeune Cosme va rapidement dévoiler un autre visage, se révélant fin stratège, manipulateur et impitoyable dans ses décisions. Beaucoup de ceux qui l’ont placé au pouvoir vont très rapidement s'en mordre les doigts, à l'exception de Guiccardini. Si Florence a retrouvé sa puissance et sa prospérité, plusieurs questions demeurent en suspens: régler le problème Strozzi, retrouver Lorenzaccio, connaître les intentions de la cousine de Cosme désormais à la cour de France depuis qu’elle a épousé le frère du dauphin de France.

    Medicis 4 plancheMon avis: Poursuivant sur sa lancée, Olivier Peru continue de nous faire vivre avec brio cette fantastique saga de la famille Médicis, réussissant une nouvelle fois à captiver notre attention dans ce quatrième et avant-dernier tome. L'intrigue est prenante et les surprises vont bon train, à commencer par l’arrivée inattendue et surprenante au pouvoir de Cosme 1er, membre quasi inconnu de la famille Medicis. On retrouve la violence, passage obligé de l'époque, les enjeux divers et variés, tout autant que les trahisons et manipulations émanant de toutes parts dans ce thriller politique passionnant où l’on ressent très bien le besoin vital qui anime chacun de se faire respecter ou craindre. On ne se lasse pas du choix d’Olivier Peru de confier la narration du récit à la ville, finalement seule véritable témoin à travers le temps. De même, l’adoption du format one shot pour chaque album se révèle plus commode et accessible pour nous lecteurs. 

    Medicist4 4
    La partie graphique de cet album, confiée à Francesco Mucciacito, est un rien inégale. En effet, s’il nous propose de superbes illustrations de la ville et de ses environs, de ses palais, de leur décoration intérieure, révélant toute la splendeur de Florence, les personnages qui dans l'ensemble sont très réussis et charismatiques, ont sur de rares vignettes une physionomie très légèrement plus figée que précédemment, ou alors, le problème est peut-être dû à la couleur. Effectivement, sur quelques cases, les couleurs semblent même insolites ou mal positionnées au point de déformer les visages ou les corps.
    Mais ces remarques mises à part, le dessin est très agréable et à la hauteur d’une série passionnante dont la qualité ne se dément pas au fil des albums. A souligner les très belles couvertures de Kyko Duarte et Olivier Héban. 

    SDJ