Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

MICHIGAN

MichiganSur la route d'une War Bride

Dessinateur: Lucas Varela
Scénariste: Julien Frey
Coloriste: Lucas Varela
Éditeur : Dargaud
Parution : Avril 2017
142 pages

Julien débarque dans le Midwest, région marquée par la crise des subprimes et la désindustrialisation, pour y rencontrer la famille américaine de sa femme. Il y découvre des cousins très "made in USA": accueillants, ouverts mais très surprenants. Julien est des plus surpris par les habitudes et pratiques locales. Sarcastique, amusé et puis séduit, il rencontre ensuite Odette, la grand-tante française au caractère bien trempé.

Michigan planche
Au delà des clichés amusants, un peu éculés, les auteurs nous content habilement deux amériques. Celle du Rêve Américain de milliers de femmes, les War brides*, qui ont quitté leurs pays et leurs familles en 1945 et celle de l'amérique en 2010, dans le Midwest où il faut avoir deux jobs pour survivre ! Michigan est à la fois une bd touchante, amusante et une chronique sociale authentique. Cette bd met l'accent sur la "fraternisation amicale" entre les GI's et les jeunes Françaises et sur l'amérique d'aujourd'hui.

Le scénariste Julien Frey, auteur de "Un jour il viendra frapper à ta porte" chez Delcourt, nous propose une narration sobre et légère d'une histoire intime et émouvante. Les caractères des personnages sont finement décrits. Le dessin de l'argentin Lucas Varela est quant à lui précis, juste et expressif. La mise en couleurs est agréable rendant la lecture très fluide et rapide.

Michigan planche suite*War brides (épouses de GI): "Elles furent environ 6 500 après 1945, à rejoindre leur époux aux États-Unis.
Ces femmes ont franchi le pas, connu les tracas administratifs, la vie dans les baraques d'un "cigarette camp", puis la traversée de l'Atlantique sur des paquebots spécialement dédiés. Elles sont, en quelque sorte, les premières aventurières de l'après-guerre. Quittant une France ruinée et étriquée, elles ont connu un véritable choc culturel, découvrant une société opulente et ouverte, mais aussi matérialiste et marquée par la ségrégation raciale. Elles ont souvent supporté des époux traumatisés par la guerre le choc de 39-45. Au total, elles ont relevé le défi. La moitié ont divorcé, mais seules 150 sont rentrées en France. La plupart, au contraire, ont saisi l'occasion et réalisé, à leur façon, le rêve américain."

liens intéressants:

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-des-amours-de-gi-s-les-petites-fiancees-du-debarquement-60869297.html
http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2014/05/30/a-l-amour-comme-a-la-guerre_4428003_4497186.html

Michigan - interview de Julien Frey

https://www.youtube.com/watch?v=s3Ch6s6bRj8

MDC

 

auteurs. BD chroniques

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.