Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Isabellae 2 par Gabor et Raule.

Isabellae

Isabellae 2. 
Une mer de cadavres. 
Scénariste: Raúl. 
Dessinateur coloriste: Gabor. 
Edition Le lombard. 
Dépot légal: Août 2013.

Résumé:

A la fin du XIIème siècle, lancée à la recherche de sa soeur Siuko, Isabellae Ashiwara réussit à embarquer sur un bateau à l'équipage étrange. Pour cette mission, elle est accompagnée de Nasshiroi et Jinku ses nouveaux compagnons de route ainsi que du fantôme de son père tombé à la bataille de Dan-No-Ura sept ans plus tôt. Sa mission est également de protéger Maître Yuan, tâche qui va vite se révéler difficile lorsqu'il sera attaqué par deux tueurs chinois infiltrés dans l'équipage dont le capitaine ne laisse pas Isabellae indifférente. La vigilance de notre petite troupe sera mise à rude épreuve lorsqu'ils aperçoivent au loin ce qui semble être un bateau fantôme qui ressemble à s'y méprendre à celui sur lequel sa soeur Siuko a embarqué peu de temps avant leur départ. Mais ce qu'ils vont trouver à son bord n'a rien d'une bonne surprise car c'est la mort qui y plane.

Isabellae

Mon avis:

En faisant d'Isabellae et de sa soeur Siuko les filles d'une mère irlandaise et d'un père japonais et samuraï, Raúle dispose d'un éventail étendu voire infini de scenarii pour cette série prometteuse qui a de beaux jours devant elle. D'autant que Raule (dont nous avons déjà beaucoup apprécié la série Jazz Maynard et Vies à contre-jours aux côtés de Roger) manie avec aisance les faits historiques et l'aventure fantastique, en mêlant habilement sorcellerie, combats épiques, trahisons et honneur. Dans cet album, il souligne l'habileté d'Isabellae aux arts martiaux enseignés par son père et insiste sur les compétences de Siuko en matière de sorcellerie. Les dessins de Gabor sont très efficaces pour donner tout le dynamisme nécessaire au personnage principal doté d'un caractère bien trempé. Les décors sont également fouillés alors que l'histoire se passe sur un bateau en pleine mer, la tempête étant particulièrement bien illustrée. Gabor maîtrise sans difficulté toutes les situations de son scénariste et c'est tant mieux pour nous.
A lire absolument. (S.D.J.)

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.