Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

FARMHAND

FarmhandTome 1
Scénario : Rob GUILLORY
Dessin : Rob GUILLORY
Couleurs : Taylor WELLS
Dépot légal : Septembre 2019
Editeur : 
Delcourt
Collection: Contrebande
ISBN : 978-2-413-01658-8
Nombre de pages : 132

Ezekiel, de son surnom Zeke, se réveille en sursaut, émergeant d’un cauchemar dans lequel il a vu son père, Jedidiah Jenkins, enterré vivant. En fait, cela fait des années qu’il ne l’a plus vu. Aujourd’hui marié et père de deux enfants, il vient lui rendre visite à Freetown en Louisiane à son invitation, accompagné de sa famille. Tout se passe très bien. Son père a développé la ferme de façon exceptionnelle et prospère, mais tout à fait hors du commun. Avec la sœur d’Ezekiel, il a créé des graines très spéciales qui donnent des organes humains qu’il cultive de façon tout à fait ordinaire pour des transplantations. Bien qu’intrigué par les choix de son père, Zeke dont la carrière d’écrivain ne se déroule pas vraiment comme il l’espérait, décide de rester à la ferme avec sa famille. Mais les recherches du père commencent à avoir des effets inattendus. Ses cultures peu traditionnelles ont déclenché d’étranges phénomènes dans le sol de la ferme et la contamination commence à se répandre. Farmhand planchesMon avis: A première vue, le récit semble complètement déjanté et assez déroutant. En  réalité, au fil d’une intrigue qui s’avère solide, l’auteur aborde des sujets tout à fait actuels comme les problèmes au sein de la cellule familiale, les manipulations génétiques, les excès de l’agrochimie, l’écologie, la mondialisation libérale, l’argent-roi, le comportement d’apprenti-sorcier de l’homme… Rob Guillory introduit du suspense et des éléments fantastiques dans son récit ainsi qu’une touche de comique de situation. Les personnages sont plutôt démonstratifs, en tout cas typiques du style comédie noire. Tous ces éléments sont intelligemment réunis pour constituer un ensemble attrayant. Farmhand planches autreAuteur complet, Rob Guillory s’est également chargé du dessin et on reconnaît tout de suite le style du dessinateur de "Tony Chu, détective cannibale". Il utilise un trait fort dans des cases bien aérées et très agréables au regard où les personnages sont aisément reconnaissables. Cette histoire d’épouvante est donc bien servie par un dessin précis, des cadrages variés et des couleurs dans des tons plutôt vifs réalisées par Wells Taylor (qui a accompagné Guillory sur Tony Chu à partir du tome 7). Sans être gores, certaines scènes sont même très impressionnantes. Un premier tome (qui contient les épisodes US #1-8 parus chez Image Comics) très prometteur.

SDJuan

 

chroniques auteurs. comics

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.