Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Oracle

Oracle 7Tome 7: Le Clairvoyant.

Scénariste : Tracqui, Antoine.
Illustrateur : Leoni, Lucio Alberto et Negrin, Emanuela.
Coloriste : Cyril Saint-Blancat.
Editeur: Soleil.
Dépot légal: mars 2016

Histoire:

Entendant les cris d'une femme sur le point d’accoucher, Zeus et Héra lui viennent en aide pour remédier à la passivité d'Ilithye, la déesse des affres de l'accouchement. Accueillis par Iapetos, son mari, Héra met tout en œuvre pour sauver la mère et ses jumeaux tandis que Zeus apprend un peu plus tard que Iapetos est en réalité un descendant des Titans, ennemis jurés des dieux. Héra assure Iapetos que ses jumeaux Deuteron et Protogonos joueront un rôle essentiel en ces temps difficiles où même l'existence des dieux est remise en question. Protogonos sera doté de la force du bœuf même s’il aura une mauvaise vision. Quant à Deuteron, il ne découvrira ses talents cachés qu’avec le temps. Laissant derrière lui son frère et son village, Deuteron entreprend de voyager de par le monde pour enrichir ses connaissances sur les civilisations et leurs dieux. Parvenu à Pi-Ramsès en Égypte, il essaye de s’initier à la lecture des tablettes sans succès. De retour dans son village, il devient néanmoins le basileus, autrement dit le roi, de la région grâce au savoir qu’il a acquis. Mais son absence répétée aux offices dédiés aux dieux pousse Héra et Zeus à le défier. Pour se racheter il devra avec l’aide d'Athena et d'Arès reprendre Mécène aux ténèbres et récupérer le sceptre de Zeus. Mais trop gonflé d’orgueil, il ira même jusqu'à défier Zeus en personne !

Oracle 7 planche

Mon avis: Chaque album de cette série dirigée par Jean-Luc Istin est confié à un scénariste et un dessinateur différents. C’est donc encore le cas avec ce septième album confié à Antoine Tracqui, et c’est une nouvelle réussite dans le droit fil des six précédents albums déjà parus. On y retrouve les situations dramatiques liées aux divinités mais aussi l'aventure sur les terres de Sparte en compagnie du jeune et très mystérieux Philometis qui semble cette fois mener l'oracle Homère et Cydippe par le bout du nez. On prend du plaisir et de l’intérêt à côtoyer les dieux de l'Olympe largement délaissés par les humains et en voie d’extinction.

Cette épopée Olympienne, sorte de péplum avec divers combats titanesques et colères des dieux est agréablement illustrée par Lucio Alberto Leoni et Emmanuela Negrin. Comme toujours le dessin est soigné et précis, les scènes et décors d’une grande variété, parfois enrichis de ce qu’on appelle "effets spéciaux" au cinéma grâce aux couleurs de Cyril Saint-Blancat. 

SDJ

 

BD chroniques auteurs.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !