Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

SPIROU et FANTASIO 56 LA MORT DE SPIROU

Spirou et fantasio une aventure de 56 la mort de spirouCoup de coeurTome 56 - La mort de Spirou
Scénario : Sophie GUERRIVE et Benjamin ABITAN
Dessin : Olivier SCHWARTZ
Couleurs : Alex DOUCET
Dépot légal : Août 2022
Editeur : Dupuis
Format normal
ISBN : 978-2-8001-7383-2
Nombre de pages : 57

Spirou, Fantasio et Spip remballent leurs affaires après avoir passé une nuit dans un camping situé à Champignac, non loin du domaine du comte, sous une tente inventée par Fantasio. Ils décident de passer saluer le comte avant de rentrer chez Dupuis où se poursuivent les préparatifs de la fête devant commémorer en grandes pompes le 100e anniversaire des éditions Dupuis. Sur la route, Spirou décide de lire la presse sur sa tablette et tombe sur l’enquête spéciale réalisée par Seccotine sur la cité sous-marine de Korallion. Rapidement, Spirou soupçonne qu’il se passe quelque chose d’étrange. Seccotine n’aurait jamais écrit un texte de cette nature. Il s’agit clairement d’une pub pour attirer les touristes. Ce n’est pas du tout son genre. De plus, Fantasio croit reconnaître Zorglub sur une photo. En fait il s’agit d’un certain Buzz Lorg, présenté comme consultant en technologies émergentes. Et même si Zorglub est censé être parti à la conquête de l’espace, Spirou n’en démord pas, c’est bien lui sur la photo. Avec l’aide inopinée de Champignac et surtout de certaines de ses inventions, Spirou et Fantasio décident de se rendre au plus vite à Korallion pour tirer l’affaire au clair… Spirou et fantasio 56 la mort de spirou plancheMon avis : Si dans le comics US, les auteurs ont pris l’habitude de faire (et les lecteurs de voir) mourir les super-héros – par exemple Superman ou le Phénix, mais aussi Wolverine et même dernièrement Wonder Woman – puis de les faire (les voir) revenir à la vie plusieurs mois ou années plus tard, c’est vraiment un grand coup que Benjamin Abitan et Sophie Guerrive ont voulu marquer en proposant aux lecteurs de Spirou un récit s’inspirant de la mort de Superman. En outre, il est tout à fait en phase avec notre époque : préoccupations écologiques, impact des réseaux sociaux, fausses informations, etc. mais aussi présence de la plupart des objets et outils modernes, smartphone, tablette, voiture électrique, etc.
Pour leur première aventure de Spirou et Fantasio, le nouveau duo Abitan et Guerrive s’en sort plutôt bien.
Très énergique, sans aucun temps mort, le récit nous transporte avec une légèreté déconcertante dans l’aventure avec un grand A.
Certains diront peut-être qu’il est ciblé jeunesse/ados mais je pense que les "jeunes" adultes… et certainement bien au-delà n’en perdront pas une miette.
Il fallait oser écrire une histoire où le héros principal va mourir alors qu’il s’agit d’une nouvelle équipe d’auteurs supposés avoir une démarche cohérente avec le style de la série et ses personnages pour ne pas les dénaturer, en réussissant à assimiler l’énorme cahier des charges légué par Franquin. Ils ont relevé le défi et ont même réussi à rendre hommage à leurs prédécesseurs.
Pour le moment, ils font le tri des idées qui ont germé dans leurs têtes pour nous proposer rapidement la fin de ce diptyque et qui sait... d'autres aventures !. Spirou et fantasio 56 la mort de spirou planche autre
Côté dessin, Olivier Schwartz déjà sollicité pour illustrer trois tomes de la collection "Spirou vu par..." (connue aussi sous les titres Une aventure de Spirou et Fantasio par…  puis Le Spirou de …) se retrouve propulsé à la réalisation de son premier album dans la série-mère. Un album qu’il fallait terminer cette année, car c’est le centenaire de Dupuis !
Pour la ville sous-marine, Schwartz disposait de deux références dans les albums de Franquin: "Le repaire de la murène" (1957) et "Spirou et les Hommes-Bulles" (1964).
Ses illustrations allient modernisme et respect de la tradition.
On apprécie l’aisance de Schwartz à réaliser ce mélange particulièrement bien dosé entre le style traditionnel de l’école de Marcinelle de Franquin et autres Hergé, etc. comme cet uniforme de groom (même si Spirou ne l’est plus depuis longtemps) et un environnement, des décors, une atmosphère générale colorés et modernes si typiques de notre quotidien.
N'oublions pas l’écureuil Spip lui aussi bien présent. 
J’apprécie beaucoup ce que fait Schwartz, son style de dessin, sa façon d’encrer, son trait souple et surtout l’énergie qu’il dégage.
Même si je l’attendais sur le troisième tome d’Atom Agency (avec Yann), ou sur un Spirou vu par … avec ce même Yann et si je pensais plutôt retrouver le duo Vehlmann et Yoann sur la série-mère, je suis enchanté et séduit par son travail sur cet épisode de la longue série des Aventures de Spirou et Fantasio.Spirou et fantasio une aventure de 56 la mort de spirou planche zorglub
Un récit bien construit, une intrigue captivante, des scènes d’action efficaces et beaucoup d’idées neuves tant à l’écriture qu’au dessin et une très belle couverture qui accroche l’œil.
Cette série mythique de chez Dupuis a de beaux jours devant elle.

Suite et fin de cette mort de Spirou dans le prochain tome !!!

SDJuan

 

auteurs. BD humour

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !