Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

BATMAN Rebirth 8

Batman rebirth 8Scénario : Alan Michael Brennert et Tom King
Dessin : Joëlle Jones, George Freeman, Lee Weeks, Joe Staton, Mikel Janin
Couleur : Bettie Breithweiser, Adrienne Roy, June Cheung, Jordie Bellaire
Couverture : Jim Lee, Scott Williams et Alex Sainclair
Autres: David Finch, Greg Capullo,   Patricia Mulvihill, José Lui Garcia Lopez, Andy Kubert, Neal Adams, Tony Daniels, Alex Sinclair, Amanda Corner, Brad Anderson, Tim Sale, Hi-Fi, Paul Pope, Paul Mounts, Fco Plascencia, Clay Mann, Scott Willimas, Rafael Albuquerque, Jose Vilarubia, Becky Cloonan, Keiren Smith, Tomeu Morey, Lee Bermejo, Jim Lii, Frank Miller, Temleton, Jason Fabok et Mitch Gerards
Dépot légal : Mai 2019
Editeur : 
Urban comics
Collection: DC Rebirth
ISBN : 979-1-02-681658-4​
Nombre de pages : 208

Bruce Wayne, alias Batman, et Selina Kyle, alias Catwoman, vont enfin se marier. Chacun de son côté, comme la coutume l'exige, s’est préparé à faire le grand saut. Tout est enfin prêt pour le grand jour. Les bagues et les tenues de mariage sont à présent choisies. Tous deux se remémorent les moments les plus marquants de leur existence, comme leur première rencontre et toutes celles qui ont suivi, la manière dont leur relation a évolué au fil du temps, ce jeu du chat et de la souris (chauve-souris en réalité) pour se rapprocher et même cette tentation de tout arrêter et de jouer les justiciers afin de pouvoir unir leur amour par le mariage. Mais sont-ils vraiment capables de tourner le dos à leur vie d’aventures, de courses-poursuites, de chasse à l’homme ? Sont-ils prêts à renoncer aux montées d’adrénaline que seul la prise de risque face au danger peut procurer ? 

Batman rebirth 8 bat weddingSous le masque de Batman, Bruce Wayne vient de passer Freezer à tabac, convaincu que c’est lui l’auteur du meurtre de trois jeunes femmes. En effet, leurs corps se sont refroidis plus rapidement que d’ordinaire après un décès. En prison, Freezer attend son procès, au cours duquel un jury devra se prononcer sur sa culpabilité. Parmi les jurés, Bruce Wayne, bien déterminé à l’accuser des meurtres. Et pourtant, lorsque le jury examine le dossier, c’est ce même Bruce Wayne qui désormais émet des réserves. Accordant le bénéfice du doute à Freezer, il refuse de le condamner. Mais le plus dur reste à faire car il doit à présent présenter ses arguments aux autres jurés.

Batman rebirth 8 plancheMon avis: Un scénario qui commence par ce mariage que tout le monde attend de pied ferme. Rétrospective et introspection en sont les maîtres mots. Batman et Catwoman revivent les divers moments-clés qui les ont marqués et conduits vers cette union et ils passent en revue ce qu’ils pourraient faire et tout ce à quoi ils vont devoir renoncer une fois mariés. Tout un programme pour un épisode captivant et alléchant, à la mode chat évidemment. La seconde partie évoque une aventure passée qu’ils ont vécue à deux. La troisième enfin se déroule sur fond de confrontation entre un Batman ultra violent et Freezer qui va même réussir à mettre son adversaire au pied du mur. En effet, en tant que membre d’un jury, Bruce Wayne va se voir contraint de remettre en question les capacités d’enquête et de déduction du Chevalier Noir - le "plus grand détective au monde" - lorsqu’il est hors de contrôle. On ne se lasse pas de ce huis clos impressionnant. De belles aventures scénarisées par Tom King et Alan Michael Brennert, sous forme d’instructions données à Joëlle Jones et Mikel Janin pour l’épisode "Voleuse de mon cœur".

Batman rebirth 8 catwomanCôté dessin, mêler dans un même album Mikel Janin, Lee Weeks, Joe Staton, Joëlle Jones et George(s) Freeman pourrait choquer. En fait, il n’en est rien. Mikel Janin commence fort en alternant des scènes spectaculaires et d’autres tout simplement belles nous permettant d’admirer de superbes décors ou de beaux visages en gros plan. La coupure "old school" de Joe Staton, avec des scènes d'action que j'adore et les couleurs flashy de l'époque, ne dénote pas du tout puisqu'il s'agit d'un album qui fait souvent des retours en arrière sur fond de mariage, donnant à ce "vieux" numéro toute sa signification. Le procès de Freezer en troisième partie de l'album est d’une qualité graphique tout aussi excellente, mettant en scène un Bruce Wayne concentré sur son rôle de juré durant le procès à huis clos, en alternance avec des scènes assez violentes évoquant l'affrontement entre Freezer et un Batman hors de lui et convaincu de sa culpabilité. Cerise sur le gâteau et un régal pour les yeux: une panoplie d'illustrations tout au long du volume, et surtout la superbe galerie de couvertures alternatives en fin d'album !

SDJuan

 

chroniques comics

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !