Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

comics

  • BATMAN One Dark Knight

    Batman one dark knightOne Dark Knight
    Scénario : JOCK
    Dessin : JOCK
    Couleurs : JOCK
    Couverture : JOCK
    Traduction : Jérôme WICKY
    Dépot légal : Octobre 2022
    Editeur : Urban Comics
    Collection : DC Black Label
    Format normal
    ISBN : 9791026826958
    Nombre de pages : 140

    Alors que Gotham subit l’une des pires canicules jamais connues, Batman a pris en filature un fourgon cellulaire du GCPD équipé d’un écran de faraday pour bloquer les champs électromagnétiques. En effet, pour des raisons de sécurité compte tenu du danger extrême qu’il représente, les autorités ont décidé de transférer le méta-humain Eward M. Pressler, alias E.M.P., de l’asile d’Arkham dans une nouvelle cellule de la prison de Blawkgate. Par précaution, le prisonnier étant doté de pouvoirs électromagnétiques des plus dévastateurs, de puissants sédatifs et un sérum stabilisant lui ont été administrés. Malgré tout, Batman joue la prudence et surveille ce transfert avec l’aide de son fidèle Alfred d’autant qu’il n’a toujours pas compris les raisons d’une telle décision. Mais celle qui dirige l'opération semble avoir les réponses même si ce ne sont pas vraiment celles que l'on peut espérer face au danger que représente ce surhomme aux pouvoirs si destructeurs. D'autant que dans le même temps, elle court aussi après le fils de ce dernier alors que les quartiers à traverser sont constamment agités et sous la coupe de clans hyper violents bien organisés décidés à s'emparer du fourgon coûte que coûte. Et l’inéluctable va se produire quand une explosion électromagnétique plonge tout Gotham et ses environs dans le noir absolu obligeant Batman à passer à l’action. Batman one dark knight plancheMon avis : J'ai découvert Mark Simpson davantage connu sous le pseudo Jock, grâce à ses couvertures vraiment de toute beauté sur la célèbre série Scalped. Chacune de ses autres productions passées entre mes mains m’a emballé que ce soit Judge Dredd ou dernièrement Batman Metal.
    Son travail a d’ailleurs été récompensé dès 2001 par le National Comics Award dans la catégorie "Meilleur jeune illustrateur" (il avait alors 29 ans) pour Judge Dredd paru dans la revue britannique 2000 AD. Il a été sélectionné en 2006 pour l’Eisner Award du "Meilleur illustrateur de couverture" pour la série The Losers et en 2012 il a reçu le Prix Stan Lee de la "Meilleure série en cours" pour Detective Comics, avec Scott Snyder et Francesco Francivilla.Batman one dark knight planche autre
    Sur Batman One Dark Knight, super album de la collection DC Black Label, pour la première fois Jock s'occupe de tout : scénario, dessin et couleurs.
    Pour un premier essai, c'est franchement une réussite.
    Une histoire simple, classique mais qui tient le lecteur en haleine de bout en bout ! Un récit prenant montrant un Batman plus fragile qui semble en mauvaise posture.
    Jock plonge Gotham dans le noir complet et malgré tout réussit à jouer avec le peu de lumière restante pour concevoir un album puissant.
    Il imprime vraiment sa griffe.
    Batman doit traverser la ville en portant dans ses bras un homme à sauver à tout prix tout en devant affronter seul les gangs de Gotham, sans aucune aide ou presque puisque même celle d'Alfred pour le guider dans une ville à feu et à sang n’arrive pas toujours à temps.
    Un dessin formidable, un dynamisme affolant avec de superbes scènes d'action et une multitude d’effets visuels accrocheurs.
    Un bon polar à la sauce pas si super-héroique que ça puisque cette fois, notre Chevalier Noir doit principalement affronter des crapules faisant partie de gangs et non des méta-humains aux super pouvoirs.

    Souhaitons que Jock prenne vite l'habitude de nous produire d'aussi bons récits. 

    SDJuan