Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

LE DERNIER ATLAS

Dernier atlasTome 1
Scénario : Gwen De Bonneval & Fabien Vehlmann
Dessin : Hervé Tanquerelle
Couleurs :Laurence Croix
Design : Fred Blanchard
Dépot légal : Mars 2019
Editeur :
Dupuis 1
Format : Autre format
ISBN : 978-2-8001-7116-6
Nombre de pages : 232

Ismaël Tayeb sait se faire respecter des membres de son milieu qui, il faut le dire, n’est pas très net. Sous les ordres d’un certain "Legros", il fait le tour des bars de la région nantaise où les machines d’anciens jeux d'arcades devraient rapporter bien plus que certains patrons de bar le prétendent, préférant de loin arrondir leurs fins de mois. C'est Ismaël qui est chargé de leur mettre les "poings" sur les i. L’arrivée en France de Legoff, leur patron, inquiète Ismaël qui sait d’avance que ça ne va pas être de tout repos. Lors d’une sortie en discothèque, la situation dégénère et Ismaël doit même calmer et neutraliser Legoff mais lui brise accidentellement un doigt. Forcés de quitter les lieux, Legoff réussit à fuir tandis qu’Ismaël se fera interpeller par la police. Le temps passe jusqu’au jour où Ismaël et "Legros" sont convoqués à Oran. Si Legros est renvoyé en France avec un doigt en moins (pour compenser le doigt cassé de Legoff), Ismaël doit rester en Algérie avec Legoff pour s’occuper d’un deal d'armes et de drogue au sud du pays. C'est là qu’Ismaël se retrouve à côtoyer des Maliens djihadistes à la recherche de substances radioactives. Legoff et Ismaël proposent de leur fournir ce qu’ils demandent mais, pour cela, ils doivent dérober une pile nucléaire qui se trouve au cœur du dernier Atlas, le dernier de ces immenses robots utilisés par les Français en Algérie sur les chantiers de construction jusque dans les années 70. Ce robot surnommé Georges Sand est le dernier de cette main-d'œuvre gigantesque depuis qu’elle a été retirée du service et démantelée après la catastrophe survenue à Batna. Mais sa carcasse se trouve à présent en Inde. Dans le même temps, des événements des plus étranges sont en train de se produire non loin de là dans le parc naturel de Tassili où une multitude d'oiseaux migrateurs habitués du parc ne cessent de tournoyer sur place sans vraiment se décider à repartir.

Dernier atlas planche 1Mon avis: Ce premier tome constitue en quelque sorte l’intégrale couleur des dix fascicules initialement parus en N&B et en nombre limité de juin 2018 à mars 2019. Aux commandes, on compte pas moins de quatre auteurs prestigieux, Fabien Vehlmann et Gwen De Bonneval au scénario, Hervé Tanquerelle au dessin et Fred Blanchard au design. L'intrigue, qui commence sur les chapeaux de roue, démontre la dextérité et l'efficacité avec lesquelles Ismaël fait face à toutes les situations, lui permettant de très vite devenir le bras droit de Legoff et de gravir les échelons. Le scénario est construit avec beaucoup de soin pour nous offrir un thriller solide dont le suspense fonctionne parfaitement et dans lequel évoluent des personnages bien écrits ayant de l’épaisseur. Ce récit réaliste explosif multiplie les intrigues en abordant plusieurs thèmes, notamment l'écologie. Les deux prochains tomes (volumineux) qui formeront une trilogie apporteront sans aucun doute leur lot de réponses au mystère de la catastrophe écologique annoncée. Les auteurs réécrivent l'histoire pour en faire une uchronie mélangeant habilement thriller, écologie et fantastique qui va nous mener de France en Algérie et même en Inde autour de ce robot géant qui a fait la grandeur de la France. 

Dernier atlas planche avec ismaelAu dessin et au design Hervé Tanquerelle et Fred Blanchard donnent toute sa force au récit avec un trait énergique voire nerveux, des personnages charismatiques et un découpage et une mise en page bien ficelées qui rendent la lecture captivante. La mise en couleurs de Laurence Croix est tout à fait adaptée, respectueuse des volumes en noir et blanc et plus généralement du dessin auquel elle donne de la profondeur. 

Un récit fascinant qui va en surprendre plus d'un et dont le succès semble déjà assuré.

SDJuan

 

BD chroniques auteurs.

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.