Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

BUZZKILL

BuzzkillOne Shot
Scénario : Donny Cates, Mark Reznicek
Dessin : Geoff Shaw
Couleurs : Lauren Aff
Dépot légal : Août 2019
Editeur : 
Delcourt 1
Collection : Contrebande
ISBN : 978-2-413-01661-8

Nombre de pages : 88

Ruben est un super-héros peu ordinaire, ce qui lui apporte bien des problèmes. En effet, il n’acquiert ses "super"-pouvoirs qu'en absorbant de l'alcool ou de la drogue et, du coup, beaucoup de personnes le considèrent comme un danger public, notamment ses collègues super-héros qui ne veulent plus de lui dans leurs rangs. Son plus gros souci est qu'une fois imbibé de drogue ou d'alcool il perd tout contrôle et, de surcroît, une fois les effets estompés il oublie tout ce qui a pu se passer. C’est lui-même qui se confie aujourd’hui lors d’une séance aux Alcooliques Anonymes. Et comme si cela ne suffisait pas, son père n'est pas vraiment ce que l'on peut appeler un père modèle mais bien plutôt un meurtrier sans foi ni loi. Buzzkill page 5Mon avis: Donny Cates (scénariste de comics "classiques" mais aussi de récits plus sombres et plus complexes beaucoup moins grand public) et Mark Reznicek se sont associés pour écrire le scénario dur mais largement empreint d'humour (noir évidemment) de ce one shot. L'alcool n'est pas un thème nouveau dans le comics, loin de là, mais cet album en parle très ouvertement avec comme point de mire le choix pour Ruben de rester sobre par amour ou de continuer à en consommer – ainsi que d’autres drogues – pour activer ses pouvoirs et contrer la menace dévastatrice qui arrive. Un scénario captivant de bout en bout et très bien construit, soulignant les tentations et hésitations du héros face à l’imprévu, avec de bonnes scènes d’action et une bonne dose de flashes-back explicatifs sur la vie de notre anti-héros qui, au final, va devenir plutôt attachant même s’il est aux antipodes du super-héros bien propre sur soi. Buzzkill planche autreLes dessins de Geoff Shaw, très nerveux et percutants, donnant parfois une impression de confusion voulue par l’auteur, illustrent parfaitement ce récit violent et noir. On se laisse très vite prendre par l'énergie qu'ils dégagent. Les couleurs soulignent l'ambiance sombre qui se dégage de l'album. Une très bonne surprise.

SDJuan

 

chroniques comics Super-héros

  • 2 votes. Moyenne 4.00 sur 5.