Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

RAOWL

RaowlTome 1- La Belle et l’Affreux
Scénario : TEBO
Dessin : TEBO
Couleurs : TEBO et Anne-Claire Thibaut-Jouvray
Dépot légal : juin 2019
Editeur :
Dupuis 1
Nombre de pages : 70

Il était une fois, une princesse qui attendait désespérément un beau prince charmant qui viendrait la secourir...enfin pas n’importe quel prince: "Un blond avec des muscles et pas trop de moustache…ça file des boutons quand on s’embrasse". Pas de chance: Raowl, malgré un costaud CV de sauveur de princesses et exterminateur de dragons qui puent, est loin de répondre aux critères sévères de sélection de la belle princesse.

Dans sa famille, on n’est ni charmant, ni blond: on naît en Bête. Alors, pour les bisous de princesses, c’est pas gagné !

Il est vrai aussi que, quand le Raowl se met à "sauver de la princesse", il aurait plutôt tendance à les soigner les dragons et autres monstres en tout genre. Notre ami est du genre à leur faire une ordonnance, à les éparpiller aux quatre coins, par petits bouts façon puzzle. Quand on lui fait trop, il correctionne plus, il explose, il disperse et ventile.

Raowl planche

COOL LE RAOWL… mais cela tâche la belle robe des princesses.

Heureusement pour lui, comme dans tout conte de fée qui se respecte, la Bête tombe finalement, et ce après bien des coups d’épée, sur une ravissante blonde. La princesse  possède un caractère bien trempé et le duo semble fait pour s’entendre.

La bête vient-elle de rencontrer sa ravissante "Belle". Nous voici déjà au Happy End et bisous ? Bien évidemment … mais non. Belle se fait enlever et l’Affreux se précipite dans un piège.

Raowl page 32 bandeau

Et spoiler : Raowl le héros, s’il n’a semble-t-il, peur de rien, à son talon d’Achille (aie !): dès qu’il éternue il se transforme en prince charmant …lâche et veule !

Tebo nous a fabriqué un conte de fée Fantasy d’une grande richesse et complètement délirant. Avec Raowl "La Belle et l’Affreux", Tebo met le turbo. Beaucoup de gnons, d’humour, de dragons, de délires et de tendresse. Cela part dans tous les sens, mais avec l’habile Tebo aux manettes, l’action est parfaitement maîtrisée.

C’est décalé, inattendu et poilant mais jamais vulgaire ! Une BD grand public pour tous les âges (le lecteur choisissant lui-même son niveau de rigolade).

Un casting de personnages aux bouilles truculentes, un découpage qui roule (Raowl) et des couleurs soigneusement choisies, confortent la lecture d’un scénario qui décoiffe même les chauves.

Curieux, je ne connaissais pas (eh oui) les œuvres de Tebo et paf, me voilà en train de tourner les pages de "La Jeunesse de Mickey".

A plus tard !

Michel

 

BD chroniques auteurs.

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.