Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

ELFES 13

Elfes 13Tome 13: Heureux le guerrier mort.

Scénariste : Olivier Péru.
Dessinateur : Stéphane Bileau.
Coloriste : Luca Merli.
Editeur: Soleil
Dépot légal: Avril 2016

Histoire:

La guerre fait rage et la mort rôde partout comme jamais auparavant. Lah’saa, la nécromancienne elfe noire tue et tue encore, ne cessant de renforcer les rangs de son armée de morts-vivants. Plus rien ni personne ne semble pouvoir l'arrêter. L’elfe blanc Fall et ses dragons paraissent peu de chose face à un tel rouleau compresseur. En réalité, cela n'a pas toujours été le cas. Il y a plus de cinq siècles en effet, Fall s’était lancé à la recherche des reliques de Lah’saa pour l'empêcher de revenir d'entre les morts, mais il s’était heurté à un sort puissant, gardien et protecteur de son esprit immortel, interdisant à quiconque de le découvrir. Puis il avait reçu l'aide des centaures réfugiés dans le sanctuaire Vert, sans plus de succès. Fall s’était alors tourné vers Jonesh, un autre pisteur des elfes blancs, en espérant qu’il parviendrait, grâce à ses extraordinaires dons divinatoires, à retrouver les reliques et lui donner la possibilité de les détruire avant qu'il ne soit trop tard. Mais rien n’y a fait car aujourd’hui, plus le temps passe et plus la menace grandit. L'affrontement Elfe Blanc/Elfe Noire possédée par Lah'saa semble inévitable et l'un des deux y laissera certainement la vie.

Elfes 13 plancheMon avis: Le combat final entre deux des Elfes les plus puissants approche à grands pas. Le dénouement de cette grande bataille orchestrée depuis un certain temps déjà (au fil des précédents albums) prend tournure d’une manière forte et surprenante, tout à fait fidèle à la série. Et les événements surviennent là où on ne les attendait pas. Les dessins de Stéphane Bileau sont soignés et très riches et parfaitement adaptés à cet univers d'héroïc fantasy. La lutte interne de Fall contre l'esprit de la nécromancienne tranche bien sur le reste de l'histoire grâce à l’utilisation d’un fond noir.

Elfes 13 2La taille gigantesque des dragons, orks, etc. dans les scènes de bataille sur terre ou vues depuis le ciel rapetisse le reste des personnages, même si l’échelle entre elfes, humains et animaux fabuleux est respectée. La nécessité de réduire des planches originales sans aucun doute de plus grande taille lors de l’impression des pages au format album explique sans doute en partie cela. Il n’en reste pas moins que les dessins sont de très bonne facture et valent le détour. Et loin d'écraser les détails, la mise en couleurs de Luca Merli les met bien en valeur, ce qui facilite grandement la lecture surtout dans les scènes de combats où dominent de larges vues d'ensemble. Une certaine perplexité se fait jour à la fin de l’album car rien n’indique que la dernière case signifie bien ce à quoi l’on pense lorsqu’on s’apprête à tourner la page...
Une série qui ne cesse de prouver sa valeur au fil des albums tant par son histoire que par ses auteurs.

 

chroniques auteurs. BD

  • 4 votes. Moyenne 4.50 sur 5.