Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

NEVADA 1

Nevada t1Tome 1 : L'étoile solitaire
Scénario : Jean-Pierre Pécau et Fred Duval
Dessin : Colin Wilson
Couleurs :  Jean-Paul Fernandez

Dépot légal : mai 2019
Editeur : 
Delcourt
ISBN : 978-2-413-01059-3
Nombre de pages : 54

Dans l’univers cinématographique hollywoodien naissant, Nevada Márquez est l’homme de la situation lorsqu’il s’agit de sauver la mise de producteurs et de réalisateurs. Il est expert en récupération de "stars" en plein égarement comme Miss Melody, cette jeune et belle actrice qui a soudainement quitté le lieu de tournage pour aller assouvir ses pulsions sexuelles dans un saloon discret du côté de la frontière mexicaine. Sitôt dit sitôt fait, Márquez récupère la jeune égarée et la ramène au studio sur sa moto. Plus tard à Beverly Hills, lors d’une réception chez la productrice Louise Hathaway, l’équipe de tournage apprend que Mc Nabb dit l’Étoile Solitaire, la star du film, est parti faire une virée à Tijuana en compagnie d’un cascadeur porté sur l’alcool. Il faut à tout prix le récupérer car si le tournage ne reprend pas au plus vite, c’est le financement du film qui sera menacé et la production sombrera dans la banqueroute. Heureusement Nevada est l’homme capable de résoudre ce problème. À peine arrivé sur place, il sait déjà qu’ils sont descendus au "Sed de Mal", une boîte de nuit où les patrons du Parti national révolutionnaire se rencontrent.

Nevada planche 1Mon avis: Un western situé dans le milieu du cinéma est le point de départ de cette aventure, sauf que le cow-boy cette fois se déplace en Harley Davidson. L’intrigue qui demeure classique est très contemporaine et de déroule dans les décors somptueux des grandes plaines américaines. Le scénario original de Fred Duval et Jean-Pierre Pécau met un certain temps à poser l'intrigue mais une fois engagée, celle-ci se révèle efficace en y mêlant tous les ingrédients du Far West. On discerne vers où les auteurs vont nous mener, même s’ils ne dévoilent pas tout, et on accroche à l’histoire. Le héros est plutôt sympathique mais au passé encore énigmatique, l’action plaisante à suivre.

Nevada planche suitCôté dessin, Colin Wilson est passé maître en la matière depuis bien longtemps déjà. Les États-Unis n’ont aucun secret pour lui. La première page est splendide mais ne reflète pas vraiment le contenu, sinon pour l'ambiance générale, mais il est un fait que Colin Wilson nous régale d’un très bel album. De splendides décors intérieurs comme extérieurs tant ouest-américains que mexicains. Un découpage efficace, une atmosphère poussiéreuse bien rendue, divers personnages typiques et ces ravissantes "pin up" de l’univers cinématographique hollywoodien. Le tout bénéficie d’une belle mise en couleurs de la part de Jean-Paul Fernandez.

Un premier tome accrocheur mêlant polar, bagarres et autres rebondissements laissant augurer de belles perspectives pour la suite.

SDJuan

 

BD chroniques

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.