Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

TROISIÈME FILS DE ROME 4

Troisieme fils de rome 4Tome 4 : César et Vercingétorix
Scénario : Laurent Moënard
Dessin : Manuel Garcia
Couleurs : Sebastián Facio
Couverture : Pierre Loyvet
Dépot légal : Novembre 2018
Editeur :
Soleil
Nombre de pages : 46

En ce début d’année 52 avant J.-C., la confusion qui règne à Rome contraint César à quitter la Gaule pour rentrer mettre de l’ordre. Profitant de la situation pour se soulever face à un ennemi affaibli, les différentes tribus gauloises gagnent de plus en plus de terrain face à l'envahisseur romain, n’hésitant pas à massacrer des garnisons romaines entières comme à Cenabum. Vercingétorix, le chef et roi des Arvernes, a même été désigné pour fédérer plusieurs peuplades et va se révéler un adversaire de taille pour César. La situation incite l’Ordre du Troisième fils de Rome à prendre contact avec les druides dont l’influence est forte chez les Gaulois en révolte. En s’immisçant dans le conflit, l’Ordre espère abattre son ennemi en Gaule mais aussi, de manière indirecte, à Rome pour y prendre le pouvoir. Mais le danger grandissant oblige rapidement César à revenir en Gaule.

Troisieme fils de rome 4 planche 1Mon avis: Le thème du Troisième fils de Rome passe ici au second plan, laissant la part belle à la montée en puissance et à la révolte des peuplades gauloises. La lecture se révèle passionnante en nous entraînant dans une nouvelle aventure bien rythmée et sans temps mort marquée par la présence de deux acteurs illustres de l’histoire romaine, César et Vercingétorix. Cela pourrait paraître frustrant compte tenu du thème de la série, mais Laurent Moënard réussit malgré tout à assurer (bien que de façon moins marquée) le mélange fiction et Histoire de manière efficace.

Troisieme fils de rome 4 plancheLes dessins réalistes de Manuel Garcia nous plongent tout de suite dans cette ambiance de guerre, de massacres et de violence qui constitue l’essentiel du récit. Il n’hésite pas à multiplier les personnages et les décors dans ses cases. On sent presque la poussière et le sang, on entend le bruit des sabots des chevaux, celui du métal qui s'entrechoque ou qui pénètre la chair. Venu du comics US, Manuel Garcia est à présent bien présent dans la catégorie franco-belge où ses collaborations ont bien augmenté ces derniers mois.

La mise en couleurs de Sabastián Facio est sobre et efficace. Une lecture toujours aussi captivante. 

SDJuan

 

BD chroniques auteurs.

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.