Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

EERIE ET CREEPY

Creepy et EerieINT . Eerie & Creepy - Intégrale Richard Corben
Scénario : divers scénaristes
Dessin : Richard CORBEN
Couleurs :  Richard CORBEN
Dépot légal : Novembre 2021
Editeur : Delirium
Grand format
ISBN : 979-10-90916-90-6
Nombre de pages : 416

Impossible de me rappeler dans quelles librairies de mon petit coin d’Ardenne (et pourtant elles étaient très rares) je me suis procuré les quelques magazines Creepy et Eerie que je possédais adolescent. 
Je ne les ai plus…
Depuis j’ai eu l’occasion d’en racheter mais non. 
Des intégrales sont parues mais je trouvais les couleurs trop criardes et je n’aimais pas tous les dessinateurs (d’où mon désintérêt général). 
Mais quand j’ai vu la publication de Richard Colombo (merci !) sur Instagram, l’excitation me prenait ! J’en ai rêvé… et ils l’ont fait !
Je n’étais absolument pas au courant de la parution de cette intégrale de tous les récits noir et blanc et couleurs de Richard Corben parus dans les magazines Creepy et Eerie.
Curieusement, j’ai toujours préféré oncle Creepy au cousin Eerie et cela aussi pour les comics. 
Le lendemain, j’étais en sa possession et mes craintes d’une mauvaise impression ou d’un papier médiocre s’envolaient.
Ce gros album (416 pages) est absolument parfait. 
Un sommaire alléchant présente les titres de 43 récits de 6 à 8 pages (29 pour Creepy et 14 pour Eerie) venant des revues parues de 1970 à 2016 !
Une courte introduction de deux pages puis les histoires fantastiques parfaitement imprimées surtout pour celles en noir et blanc car Corben avait une technique inédite et personnelle pour ses planches couleur, qui était difficilement respectée en reproduction mais le travail effectué ici est d’excellente qualité et sans doute supérieur aux productions d’antan grâce aux techniques numériques et n’oublions pas que ce sont les pages imprimées et non les originaux qui sont reproduites. Creepy et eerie plancheDes récits fantastiques, horrifiques, parodiques, gore, SF, d’épouvante écrits par de nombreux scénaristes dont Bruce Jones.
Quatre sont de Corben. Il y a également trois adaptations d’Edgar Allan Poe.
Corben peut être très précis dans les détails de son dessin, atteindre un réalisme incroyable ou dessiner des personnages qu’on dirait en pâte à modeler. 
Il est très libre dans ses cases, absolument à l’opposé de la ligne claire et de l’école franco-belge. 
Aucune influence des classiques américains comme Milton Caniff. 
Mœbius le qualifiait de maître. J’ajouterai unique. 
Je possédais tous ces albums parus en français. Oui, j’emploie l’imparfait, une erreur due à un déménagement ou j’étais effaré de voir la quantité de BD que je possédais et je m’étais séparé de la moitié. 
Depuis j’en ai racheté quelques-uns. Non pas tous.
Je me suis souvenu de beaucoup d’histoires pendant ma lecture, lues sans doute dans Métal Hurlant ou l’Écho des Savanes spécial USA. Elles avaient dû m’impressionner car je ne les avais jamais relues depuis 30-35 ans. 
À la page 354 sont présentées des couvertures originales (des comics américains) sur 22 pages. 
Et pour terminer des reproductions des originaux sur 36 pages. 
On y voit le travail de Corben sur les matières utilisées et son traitement des couleurs pour apporter du relief et de la dimension. 
Voilà donc un ouvrage que tout amateur de Corben se doit d’avoir. 
Le prix pour un tel objet est dérisoire. 
J’attends maintenant un deuxième volume avec tous les récits SF qui ne sont pas repris dans celui-ci.

M.Destrée

 

auteurs. comics

  • 1 vote. Moyenne 4 sur 5.