Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

WALUK

WalukCoup de coeur 1Scénario : Emilio RUIZ
Dessin : Ana MIRALLES
Couleurs : Ana MIRALLES
Dépot légal : février 2020
Editeur : 
Dargaud logo
ISBN : 978-2-505-08327-6
Nombre de pages : 46

Jeune ourson polaire, Waluk se retrouve seul abandonné par sa mère dans sa tanière. Affamé, il se décide enfin à sortir pour trouver de la nourriture. N’ayant pas été initié à la chasse par sa mère, il doit se contenter de poissons morts et d’algues, bref de tout ce qui peut ressembler à de la nourriture jusqu’à ce qu’il tombe sur les œufs d’une colonie d’oiseaux et là c’est un véritable bonheur jusqu’à ce qu’un ours adulte le déloge brutalement. Son destin va changer lorsque son chemin croise celui d’Esquimo, un vieil ours édenté et à moitié sourd qui voit en Waluk un moyen de survivre et qui s’efforce de l’initier à la pêche ou à la chasse au phoque non sans difficulté. Esquimo projette surtout de faire de Waluk un chasseur hors pair, aussi fort et puissant que le légendaire Nanuq – nom inuit de l’ours – investi de la mission de sauver l’espèce et de pouvoir survivre à son pire ennemi, à savoir l’homme.Waluk planche 1 du petit format 1Mon avis: Ciblé jeunesse, cet album écrit en 2010 par Emilio Ruiz est aujourd’hui tout à fait dans l’air du temps et atteint un public bien plus large. Dure et attendrissante dès les premières pages, l’histoire de cet ourson voué à la mort évolue de manière intelligente. L’ourson grandit sous nos yeux et devient un prétexte pour nous faire découvrir la vie des ours polaires. Aujourd’hui plus que jamais, ils doivent s’adapter au sort de leur habitat, la banquise, qui se réduit en été et se fragilise en hiver sous l’effet du changement climatique. Nouvel environnement mais aussi nouvelles habitudes alimentaires, nouvelles tactiques et modes de chasse pour survivre en prenant le risque de s’attaquer aux dangereux éléphants de mer et de s’approcher de plus en plus des humains. Cette belle aventure se veut sérieuse sans jamais être moralisatrice et est largement agrémentée de passages très drôles. Avec ce beau récit, Emilio Ruiz et Ana Mirallès nous démontrent pleinement qu’ils sont de fervents défenseurs de la nature et des animaux. Waluk plancheAu dessin, Ana Mirallès nous régale de son savoir-faire en alternant les images enchanteresses des bonnes bouilles de Waluk et du vieil ours avec des scènes sérieuses ou dures sans toutefois choquer pour mieux faire passer le message auprès des plus jeunes lecteurs. Les cases offrent de très belles mises en scène et de beaux cadrages sur la glace ou dans l'eau, des paysages divers et variés, de splendides aurores boréales et des héros très expressifs, par exemple lorsque Waluk savoure son plaisir au milieu de dizaines d’œufs cassés. Une mise en couleurs globalement très agréable.Waluk opengraphUn récit didactique et d’aventure à mettre entre toutes les mains.

A noter qu’il s’agit de la réédition au format BD standard d’une histoire dont les 23 premières pages ont été publiées chez Delcourt en novembre 2011 dans un format à l’italienne plus petit et donc mieux adapté aux albums pour enfants. Dargaud nous propose un récit plus long couvrant 46 pages qui se poursuivra et s’achèvera dans un second tome.

SDJuan

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !