Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

L'ENFER POUR AUBE

Enfer pour aubeTome 1 - Paris Apache
Scénario : Philippe PELAEZ
Dessin : Tiburce OGER
Couleurs : Tiburce OGER
Dépot légal : mars 2022
Editeur : Soleil
Grand format
ISBN : 978-2-302-09439-0
Planches : 54

Paris, 1903. Il ne fait pas bon pour les bourgeois s’aventurer hors des remparts qui entourent la ville, même en métro, car tous savent à présent qu’un l’homme mystérieux portant un grand chapeau et une écharpe rouge rode, et qu’il n’hésite pas à tuer. Et c’est bien ce qui vient de se produire pendant l’inauguration d’une ligne de métro de la compagnie Nord-Sud. On ne comprend pas bien comment il a pu monter dans la rame mais surtout en sauter en marche après avoir jeté une grenade sous le plancher qui a fait dérailler le train. Parmi les victimes, on compte plusieurs personnalités politiques. L’enquête s’annonce périlleuse pour l’inspecteur Gosselin et son adjoint Eugène Flaquier chargés d’élucider les circonstances de l’attaque. Leur seul indice se limite pour l’instant à un Louis d’or retrouvé par terre dans le wagon accidenté. D’autres pièces en or seront retrouvés sur d’autres victimes du tueur mystérieux comme l’avocat Charles Brunel ou le banquier d’affaires Albert Letessier. Agit-il seul, fait-il partie des Apaches, des voyous du quartier populaire de Belleville, ou des ouvriers Bretons ? L’enquête le dira mais encore plus hors des remparts qu’à l’intérieur, tout peut arriver…Enfer pour aube plancheMon avis : Après Frank Miller qui avait utilisé entre autres un mix N&B et couleur rouge dans Sin City, ou bien des auteurs de comics pour Wolverine et Harley Quinn récemment et tout dernièrement Elektra, j’apprécie beaucoup le choix fait par Tiburce Oger pour illustrer cette aventure. Le résultat est bluffant.
Inspiré d’un poème de Victor Hugo, le récit nous entraîne à la découverte d’un Paris en pleine transformation, en pleine modernisation mais aussi une ville dangereuse et violente, où ceux que l’on surnomme les Apaches, les voyous de ce début de 20e siècle, terrorisent les "bonnes gens".
On suit avec plaisir cette aventure riche en rebondissements mêlant habilement la fiction et l’histoire avec un grand H.
Le récit est en effet abondamment documenté comme en témoignent les nombreux flashes-back qui évoquent l’histoire de Paris.
Philippe Pelaez nous conte une intrigue dans laquelle plusieurs schémas narratifs se superposent et se fondent pour former un ensemble très dynamique.
Attention toutefois à bien identifier les nombreux personnages hauts en couleurs pour profiter pleinement de cette histoire riche en action.Enfer pour aube planche autreAu dessin, Tiburce Oger nous régale de pages très documentées, abondamment fournies en personnages et en décors.
Il nous entraîne dans ce Paris tourmenté et impressionnant de crédibilité à un rythme plus que soutenu.
C’est du dessin comme j’aime, expressif, dynamique. L’ensemble bénéficie d’une colorisation sur tons de gris où la couleur rouge semble guider notre regard.
Très belle couverture ornée d’enluminures dorée et au vernis sélectif dont l’illustration retient vraiment l'attention.
Et ce n’est que la première partie…

SDJuan

 

auteurs. BD

  • 2 votes. Moyenne 4 sur 5.