Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

SAFRANE CHU

Safrane chuScénario : John LAYMAN
Dessin :  Dan BOULTWOOD
Couleurs : Dan BOULTWOOD
Couverture : Dan BOULTWOOD
Dépot légal : Octobre 2021
Editeur :
Delcourt comics
Format comics
ISBN : 978-2-413-04186-3
Nombre de pages : 105

Safrane Chu n’est autre que l’une des sœurs de Tony Chu. Petit rappel : l’inspecteur Tony Chu est "cibopathe". Il a le pouvoir de saisir l’histoire d’un aliment qu’il a mangé. Ce don s’applique aussi à ses enquêtes : il mord un cadavre afin de ressentir le passé de la personne défunte, de découvrir ce qu’il lui est arrivé…. (d’où le sous-titre Détective cannibale donné à la série Chew en VF). Safrane quant à elle est "ciboparse". Elle peut lire dans les pensées des personnes avec qui elle partage un même repas. Mais contrairement à son frère qui est du côté de la loi, elle fait partie d’une bande de malfrats spécialisés dans les cambriolages aux côtés entre autres d’Eddie Molay. Cela dit, la situation de la famille Chu est sur le point d’être sérieusement chamboulée car un criminel nommé Bucatini s’est mis en tête de retrouver Eddie avec qui il a un compte à régler et, au passage, d’en profiter pour se débarrasser de Safrane. Et même si tous sont dotés de dons hors du commun, cette fois cela risque de ne pas suffire! Safrane chu page actionMon avis : Tous ceux qui ont "goûté au charme" de Tony Chu, en particulier à son côté totalement déjanté, ne vont pas être déçus par Safrane à part que le premier est flic alors que sa sœur est une hors-la-loi recherchée non seulement par la police mais aussi par un gros caïd puisqu’elle n’hésite pas à s’attaquer aux pires maffieux. Il s’agit donc bien d’un album super énergique mais un peu moins glauque.
Dès les premières pages, on part sur les chapeaux de roue et on finit par se demander qui est le plus décalé des personnages.
Cambriolage par-ci, sauve-qui-peut par-là, courses poursuites, méli-mélo d'affaires et… quelques tueries, etc., en tout cas aucun temps mort.
On ne s’ennuie pas une seconde avec ce récit dû à John Layman, le scénariste des aventures de Tony Chu.
En revanche, changement de dessinateur mais aucune inquiétude car le britannique Dan Boultwood n'a rien à envier à l’américain Rob Guillory pour le panache et le dynamisme de son travail.
Même s'il adopte un style plus "comics" traditionnel pour son dessin et ses cadrages, il y ajoute une bonne dose de "manga" sur les scènes d’action comme ces visages déformés par les mouvements ou les émotions, souvent accentuées. Beau travail de mise en page également sur cet album dynamique et bourré d’énergie.
Les personnages, tous plus charismatiques les uns que les autres, suscitent vraiment l’intérêt.
Un très bon moment de divertissement assuré. 

SDJuan

 

comics

  • 1 vote. Moyenne 4 sur 5.