Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Les NYMPHÉAS NOIRS

Nympheas noirsCoup de coeur 1Récit complet
Scénario : Fred Duval
Dessin : Didier Cassegrain
Couleurs : Didier Cassegrain
Adapté : du roman de Michel Bussi
Dépot légal : Janvier 2019
Editeur :
Dupuis 1
Collection : Aire Libre
Format : Grand format
ISBN : 978-2-8001-7350-4
Nombre de pages :132

Nympheas noirs bannerGiverny, ce village qui attire les touristes du monde entier grâce aux peintures impressionnistes de Claude Monet, abrite aussi trois femmes, Fanette Morelle, une adolescente de 11 ans passionnée de peinture, Stéphanie Dupain, la très aguichante institutrice âgée de 36 ans et une veuve de 80 ans vivant en solitaire tout en épiant ses voisins. Ces trois femmes très différentes n’ont aucun lien de parenté mais partagent le même rêve de quitter Giverny qu’elles considèrent comme une prison.  Le 13 mai 2010, les grilles du parc s’ouvrent. On a découvert le cadavre de Jérôme Morval, chirurgien ophtalmo originaire de Giverny. Et pendant 13 jours les grilles vont rester ouvertes jusqu’à ce second meurtre survenu le 25 mai 2010. L’inspecteur Sérénac et son collègue sont chargés de l’affaire. Un lien avec l’art et tout particulièrement la peinture impressionniste semble être le point commun à tout ce beau monde.

Nympheas noirs planche 1Mon avis: Fred Duval réussit une magnifique adaptation du polar et roman qui a lancé la carrière de Michel Bussi. Sous sa plume, l’enquête policière se déroule paisiblement, dans un décor féerique, mais néanmoins sans temps mort. Mélange de mystère et de poésie, l’intrigue nous tient en haleine jusqu’au dénouement, comme une sorte de révélation qu’on n’a pas vu venir.

Nympheas noirs planche 2Chaque personnage apporte son lot de surprises et on a bien conscience que l’enquête ne va pas être des plus simples, d’autant que les deux inspecteurs ne vont pas vraiment dans le même sens et n’ont pas les mêmes buts ni les mêmes convictions. Un thriller bien mené et bien pensé, parfaitement adapté au support BD, avec ce qu’il faut de modifications intelligentes pour bien en profiter. 

Nympheas noirs planchePour ce polar situé à Giverny, territoire impressionniste s’il en est, Didier Cassegrain nous offre une illustration particulièrement agréable jouant avec les couleurs et les effets de lumière, ceux-là même qui ont inspiré les peintres impressionnistes. Certaines cases sont de véritables petits tableaux. Le trait est globalement discret sauf lorsque le dessinateur décide de l’accentuer sur certains éléments ou personnages qu’il souhaite faire ressortir au premier plan. Le résultat est superbe et on ne peut que s’émerveiller devant le travail accompli. Un très agréable moment de lecture alliant suspense et poésie.

SDJuan

BD chroniques auteurs.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !