Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

FAUNE

FauneCoup de coeurContes grivois et autres diableries
Scénario : Maryse et Jean-François CHARLES
Dessin : Jean-François CHARLES
Couleurs : Jean-François CHARLES
Dépot légal : novembre 2021
Editeur :
Kennes
Format :
 240 x 320 mm

ISBN : 978-2-380-75574-9
Nombre de pages : 126

Quelque part dans le sud du Royaume de France en des temps moyenâgeux. Un groupe de pèlerins mêlant nobles et manants, pauvres et puissants chemine depuis pas mal de temps vers la chapelle Saint-Aimable. L’édifice a été construit sur le lieu même où un homme ayant refusé d’abjurer sa foi a été décapité. Dans la chapelle, les pèlerins viennent se recueillir par dévotion, pour demander une grâce ou remercier le saint homme et martyr d’une grâce obtenue…
Longue et difficile a été leur marche, sous la pluie et le vent, en proie à la faim et la soif, souffrant de douleurs et blessures aux pieds. À la nuit tombée, ils se sont réfugiés dans une auberge et rassemblés autour du "cantou", la cheminée monumentale constituant le cœur de chaque maison. Là, ils tuent le temps en racontant chacun à son tour une histoire pieuse. Très vite, dès la première prise de parole, les récits deviennent plus légers, lestes, grivois…Faune plancheMon avis : Sous-titré "Contes grivois et autres diableries", Faune ne laisse planer aucun doute quant à son contenu. Quant à la forme, Maryse confirme que l’album a été pensé dans l’esprit des Contes de Canterbury, cette série de 24 histoires écrites par Geoffrey Chaucer à la fin du XIVe siècle où une trentaine de pèlerins d’origines diverses se retrouvent dans l’auberge Tabard Inn, point de départ de leur pèlerinage à Canterbury pour se recueillir sur la tombe de l’archevêque Thomas Becket. L’aubergiste leur propose un concours, chacun devant raconter quatre histoires, deux à l’aller, deux au retour, la meilleure étant récompensée d’un repas gratuit. Avec Faune, point de récompense mais un recueil de récits dits "légers", ce terme recouvrant deux de ses nombreuses acceptions : élégant et grivois.Faune illu
Lors de la prise en main, on remarque le bel habillage extérieur, à l’ancienne, relié façon cuir brun, orné de dorures et autres enluminures.
L’intérieur imprimé sur du papier de qualité ne cesse de nous surprendre car l’album se libère des exigences du format uniformisé des bandes dessinées.
Il alterne des illustrations pleine page, des planches plus standard garnies de cases variant les plans, des estampes dans le style "image d’Épinal" illustrant chaque histoire dont le texte apparaît sous forme de légende au bas des images.
Cela témoigne d’un gros travail de mise en page.
Les six pèlerins sont longuement décrits dans des récitatifs pleine page faisant l’objet d’un soin tout particulier.
Chacun est décoré de lettrines et d’enluminures très colorées mais surtout très grivoises lorsqu’on y regarde de plus près…Faune caseParmi ces pèlerins figure un peintre – Jean-François Charles ? – celui-là même qui "fit le dessin du faune" que l’on va retrouver d’histoire en histoire.

Sur des textes de Maryse ayant nécessité un gros travail de recherche documentaire de même que leur adaptation en ancien français pour laquelle elle n’a pas hésité à créer son propre lexique, Jean-François Charles confirme ici son talent d’illustrateur et de peintre.
On sent qu’il s’est amusé à réaliser cet album hors du commun et, surtout, qu’il s’est vraiment fait plaisir. Et le résultat vient le prouver.
La beauté des paysages ou des intérieurs riches en décors se conjugue aux histoires.Faune illustrationEt l’on retrouve surtout ces femmes omniprésentes dans nombre des BD qu’ils ont publiées.
Belles, désirables, sensuelles, jamais vulgaires. Mais ici un cran supplémentaire a été franchi… L’érotisme d’une pose, d’une tenue ne peut plus échapper au regard.
Il s’agit bien d’un vrai conte polisson et grivois dont les images vont bien au-delà de la simple histoire égrillarde.
Un beau livre qui sort des sentiers battus et apporte un peu de légèreté dans ce monde qui justement en manque en ce moment.  

On notera que la première édition contient un "jeu de l’oie grivois" encarté dans l’album.

FPatrick & SDJuan

><><><><

Très prochainement Créabulles aura le plaisir d'accueillir Maryse et Jean-François Charles à la Galerie Passerelle Louise pour une exposition !

Ne ratez pas notre interview lors de la sortie de China Li tome 3 (ainsi que sa chronique ici) Interview china li

 

auteurs. BD

  • 1 vote. Moyenne 4 sur 5.