Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

BOB MORANE Renaissance 2

Bob morane renaissance 2Tome 2: Le village qui n'existait pas.

Scénario : Luc Brunschwig et Aurélien Ducoudray.
Dessin: Dimitri Armand.
Couleurs : Hugo Facio.
Edition : Le Lombard.
Dépot légal : Octobre 2016.

Histoire:

Accompagné de Victor dans un piteux état, Bob Morane arrive à Zamosho, désormais une ville ultra moderne qui n'a plus rien à voir avec un village africain. Il est accueilli par la jeune et belle Tania Orloff, représentante au Nigéria de l'ONG chinoise Mèng Jan Zhèn dirigée par Monsieur Ming. Nommé conseiller auprès du président Oussman et représentant de l'opération « Éducation contre Minerai », Robert Morane commence à soupçonner que cette opération n'est pas aussi altruiste qu'on a bien voulu lui faire croire. A Zamosho, il constate que Monsieur Ming a agi en bienfaiteur pour la population en créant une ville viable dotée de toute la modernité nécessaire, mais surtout qu’il a donné la possibilité aux enfants d’acquérir seuls des connaissances de qualité grâce à un accès libre à l'enseignement à l'école. Pour quelle raison Monsieur Ming chercherait-il en agissant ainsi à contrecarrer l’arrivée des casques neurotecs généreusement offerts par la société Belton et la France et censés donner une instruction rapide aux enfants? Quel rôle joue le Président Oussman dans cette opération? Etrangement, Ballantine, le collègue de Bob Morane, se retrouve également impliqué dans une escroquerie qui risque bien d'enflammer l’Ukraine et l’ensemble de la région.

Bob morane renaissance 2 plancheMon avis: Ce nouvel album de Luc Brunschwig et Aurélien Ducoudray se caractérise par une très bonne mise en place des personnages qui peu à peu acquièrent de la profondeur. Luc Brunschwig a coutume d’installer de longues trames passionnantes qui permettent de découvrir des héros forts, mais ayant des faiblesses qu'il va exploiter tout au long du récit. C'est encore le cas cette fois autant pour Robert (Bob) Morane que pour Ballantine qui se retrouvent dans des situations plus que périlleuses, voire des complots à ramifications internationales que le scénariste prend plaisir à développer d’un album à l’autre en suivant le fil conducteur qu’il a mis en place. L'intrigue plonge immédiatement le lecteur dans le feu de l'action avec des personnages plus charismatiques les uns que les autres. Les héros sont entraînés sur de fausses pistes, l’implication géopolitique est plus qu'intéressante et la série se situe dans un monde très actuel.

Bob morane renaissance image 1Les dessins de Dimitri Armand sont très efficaces grâce à de belles scènes de combat, des flashes-back très clairs, des scènes de guerre tout à fait réussies, des références aux médias les plus modernes mêlant écrans géants, unes et pages de journaux et de magazines qui donnent au récit un dynamisme époustouflant. Aux couleurs, Hugo Facio joue habilement des contrastes pour donner du relief aux dessins d’Armand. Beaucoup de cases ont été conçues dans un style "prise de vue" cinématographique très actuel avec des personnages facilement reconnaissables.

Bob morane renaissance bd volume 1 fourreau 268353

En cela, la série répond parfaitement à la demande d'un nouveau lectorat, ce qui ne pénalise en rien la série-mère, dont la pérennité est assurée mais qui du coup a bénéficié d’une belle publicité dont la maison d’édition a su profiter en publiant des intégrales tout aussi intéressantes pour les nostalgiques de Bob Morane (même s’ils avaient sans doute déjà toute la collection parfois même dans ses différentes versions au fil des rééditions). La différence entre Bob Morane et Bob Morane Renaissance aurait dû profiter aux deux séries et servir un même but, la renaissance d’une série qui tombait lentement mais sûrement en désuétude. Mon seul regret et de taille est que l’on n’ait pas laissé davantage de temps aux scénaristes pour développer et approfondir leurs idées car la série avait tout pour réussir. Espérons sincèrement que les prochains auteurs seront de la même trempe sinon ce reboot réussi n'aura servi à rien et n'apportera rien de nouveau aux fans un rien "conservateurs" de la série-mère qui aura échoué à faire le saut dans l’univers de la BD actuelle.

SDJ

 

BD chroniques auteurs.

  • 3 votes. Moyenne 3.67 sur 5.