Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Le BOURREAU 2

Bourreau 3Tome 2: Massacres.

Scénario: Mathieu Gabella
Dessin: Julien Carette
Storyboard: Sylvain Guinebaud
Couleurs: Simon Champelovier.
Editeur: Delcourt
Dépot légal: Avril 2017.
54 pages
 

Histoire:

Au début, tout le monde redoutait le Bourreau puisque personne ne pouvait échapper à sa sentence. Le Bourreau était persuadé de posséder un don du ciel et d’être le dernier à en avoir un. Mais voici qu’un saltimbanque dénommé le Bouffon va venir bouleverser toutes ses certitudes et ses croyances. Désormais, le Bourreau n'est plus le seul à détenir des pouvoirs et le nouveau venu lui donne même du fil à retordre. D'où vient-il ? De qui tient-il ses pouvoirs ? Est-il lui aussi invincible ? Pourquoi avoir pris autant de risque pour sauver un enfant ? Que peut-il bien se passer dans cette cave qu'il vient de découvrir ? Tout l'univers si solide, si bien structuré du Bourreau vient de s'écrouler. Son emprise sur les Parisiens, à commencer par les malfrats, risque bien d'en prendre un coup. Il doit vite retrouver son passé pour comprendre ce qui est en train de lui arriver, revenir sur son histoire depuis sa naissance, son enfance, ses progrès auprès de son maître. Mais sa hiérarchie, autrement dit les puissants du Parlement de Paris, ne semble pas trop disposée à le voir fouiller dans son passé. 

Bourreau 2 plancheMon avis: Ce deuxième tome nous en apprend un peu plus sur le personnage principal qui risque bien de se faire voler la vedette s'il n'y prend garde. Au scénario, Mathieu Gabella distille les indices en maintenant le mystère autour de cette histoire de super-héros ou anti-héros située au Moyen-Âge. Tout-puissant et presque invincible dans le premier tome, il se découvre des faiblesses qui risque de fissurer l'ordre établi. L’histoire est bien posée, l’intrigue bien gérée, mêlant habilement récit présent et événements antérieurs. On accroche et on a envie d'en savoir davantage sur le passé du Bourreau. Les dessins de Julien Carette sur un storyboard de Sylvain Guinebaud sont soignés et bien maîtrisés. Si j'ai eu un peu de mal avec les divers déguisements du Bourreau lorsqu’il décide de mener sa propre enquête auprès du "peuple", globalement j'ai apprécié l’efficacité du trait, qui facilite la lecture lorsqu’on passe régulièrement du présent au passé et inversement, la luminosité des cases, le beau rendu des décors parisiens.  Les couleurs de Simon Champelovier accentuent encore la visibilité et sont très réussies. Un agréable moment de lecture dont on attend à présent la conclusion avec impatience.

SDJ

 

auteurs. chroniques BD

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.