Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

NEMORALIA

NemoraliaTome 1 . Le festival de la mort
Scénario : Salva RUBIO
Dessin : Mateo GUERRERO
Couleurs : MAZI
Dépot légal : Octobre 2022
Editeur : Hachette
Collection : RobinSon
Grand format
ISBN : 978-2-01-629111-5
Nombre de pages : 56

Nemoralia plancheUn groupe de complotistes s’apprête à assassiner l'empereur Caligula. Mais revenons six mois plus tôt, à la mi-40 de notre ère.
En Afrique du Nord, dans l’actuel Maroc, le général Primus Pilus Falco, rentre victorieux d'une rude bataille contre les Maurétaniens. Alors que ce fait d’armes l'élève au rang de Praefectus castrorum, le précédent préfet de camp ayant péri durant l’assaut, lui n’aspire qu’à une seule chose, prendre sa retraite pour mener une vie paisible auprès de son épouse et de son fils à Gadès (actuelle Cadix). Sur place, il retrouve son beau-frère, Tenax, qui lui annonce sa prochaine nomination au poste de chef de la garde prétorienne du nouvel empereur Caligula. Il a également pour mission de l'arracher à la vie paisible à laquelle Falco aspirait tant afin de l'escorter jusqu’à Rome pour être présenté à Caligula.
Enfin arrivé à Rome, Falco y retrouve le sénateur Appianus qui lui permet d’assister aux jeux du cirque en présence de Caligula. Ce premier contact avec l’empereur révèle un homme cruel n’hésitant pas à faire jeter plusieurs citoyens dans l’arène pour servir de proies au célèbre gladiateur Taurus. Le lendemain, jour de la cérémonie officielle de présentation à l’empereur, Caligula fait montre d’une conduite déraisonnable et se montre odieux et despotique. Testant la fidélité de Tenax, il l’invite à tuer Falco, son propre beau-frère. En fait, pour Caligula c’est un simple jeu, mais il obligera malgré tout Tenax à prouver sa fidélité en lui donnant l’ordre de tuer un homme de son proche entourage. Déconcerté par ce qu’il a vu, Falco désire quitter Rome au plus vite. Auparavant, il honore l’invitation du sénateur Appianus à se joindre à un "dîner". En réalité, il s’agit d’une réunion secrète de sénateurs menés par Ruga, le porte-parole du Sénat, qui complotent pour faire assassiner le nouvel empereur. En tant que fidèle républicain, Falco est invité à mettre en œuvre l’élimination de Caligula… sauf qu’il refuse de devenir un traître et quitte aussitôt la réunion. Les sénateurs, Ruga en tête, craignant d’être trahis et dénoncés décident alors de sacrifier Falco qui est arrêté et jeté en prison. Désormais c’est lui qui est accusé de trahison et pour ce crime il sera condamné au supplice de la crucifixion en public dès le lendemain. Mais de nouveau, Caligula va faire preuve de malignité car cette journée est celle des Némorales, les fêtes dédiées à Diane, la chasseresse sacrée, au lac de Nemi. Il décide que cette année les Némorales ne seront pas de simples fêtes religieuses et ennuyeuses mais un spectacle. Car si la chasse est interdite en ce jour de fête, Caligula proclame qu'elle ne l'est pas pour une chasse à l'homme ! Pour survivre, Falco et d’autres condamnés à mort auront deux jours pour atteindre le sanctuaire du lac de Nemi. Mais le chemin sera semé d’obstacle, de pièges et d’ennemis…Nemoralia planche suiteMon avis : Qui ne connaît pas Caligula et ses excès ! Il est le troisième, après Auguste (qui a mis fin à la République romaine en 27 avant J.-C.) puis Tibère, à avoir dirigé l’Empire romain. Son règne sera bref, moins de quatre ans (de mars 37 à janvier 41 de notre ère). Après des débuts prometteurs marqués par des réformes, des festivités, des banquets, des combats de gladiateurs appréciés de tous, il va très vite devenir impopulaire. En effet, le jeune homme sympathique va soudainement se transformer en un tyran à la fois mégalomane, cruel et débauché, incapable de se contrôler. Il sera assassiné à l’âge de 28 ans par une coalition de conspirateurs réunissant des sénateurs et la garde prétorienne. Salva Rubio s’appuie donc sur des faits historiques précis plutôt denses et parfois confus qu’il agence habilement pour cette nouvelle aventure épique. Polyvalent, Rubio est scénariste pour le cinéma, la télévision, la bande dessinée et le dessin animé mais aussi écrivain et historien. À 44 ans, il a déjà montré ses capacités et est en train de se faire une belle place dans le monde de la BD. Il en deviendra, j'en suis sûr, un incontournable. D’ailleurs, outre le dyptique Némoralia, on lui doit aussi tout récemment deux albums historiques, La bibliothécaire d’Auschwitz (dessin de Loreto Aroca) chez Rue de Sèvres et Le premier Dumas (dessin de Rubén Del Rincón) chez Glénat. Pour Némoralia, on ne peut qu’apprécier sa manière de narrer une histoire mouvementée et pleine d’aventures. Son récit est bien documenté, adroitement construit avec moult rebondissements souvent inattendus, des personnages au caractère bien marqué, des dialogues efficaces, bref un récit pensé pour accrocher l'attention du lecteur.Nemoralia page 11La partie dessin assurée par Mateo Guerrero (DragonSeed, Gloria Victis, Jakob Kayne, Rhum Héritage, etc) donne vie et forme à cette aventure par le biais de scènes d’action des plus dynamiques, des décors travaillés et des personnages hauts en couleur et expressifs tout au long de l’album. La nervosité est palpable et l’illustration épouse parfaitement la narration scénaristique.Nemoralia planches autre​​​​​​​Si les planches N&B actuellement exposées par Créabulles sont impressionnantes, les couleurs de Mazi ajoutent des détails, de la clarté et de la profondeur au dessin.

Un récit prenant et visuellement très agréable à lire.

Voir les planches de l'expo à la Galerie Passerelle Louise ou ici :Affiche

auteurs. BD

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !