Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

ANDROÏDES T6

Androides 6Tome 1 - Les déserteurs
Scénario : Christophe Bec
Dessin : Erion Campanella Ardisha
Couleur: J. Nanjan
Couverture : Bertrand Benoît
Dépot légal : avril 2019
Editeur: Soleil 
Collection: Anticipation
ISBN : 978-2-302-07541-2
Nombre de pages : 52
Info édition : Vernis sélectif sur la couverture

Lors d’une expédition, les humains détectent sur un corps céleste inconnu la présence d’êtres d’une taille démesurée. Cet ennemi extraterrestre hors du commun risque bien d'anéantir la Terre et ses occupants. Surnommés Mantas car ayant une forme évoquant la raie manta, ils utilisent des moyens psychiques pour vaincre leurs adversaires. Ils prennent possession de leur esprit et de leur corps pour les éliminer l'un après l'autre. L’attaque aussi rapide que brutale que les Mantas lancent en représailles sur Terre où ils anéantissent la région de Jakarta et ses 45 millions d’habitants vient confirmer l’importance de la menace qu’ils représentent. Tandis que la bataille fait rage sur cette planète éloignée, les humains pensent avoir enfin trouvé une réponse infaillible sous la forme d’une armée surpuissante de robots androïdes nommés "Wanders", dotés d’une intelligence artificielle de pointe, de sorte que l'ennemi n'aurait aucune emprise mentale sur eux. Une victoire redevient donc possible. Mais, deux robots manquent à l'appel. Plus moyen de mettre la main sur eux. Ils ont décidé de penser et réagir par eux-mêmes. 

Androides 6 plancheMon avis: En nous faisant voyager au fin fond de l'univers, c'est la deuxième fois, après Crusaders, que Christophe Bec évoque des extra-terrestres menaçants en si peu de temps. Ce nouvel épisode d’aventures intergalactiques d’Androïdes ne se déroule pas vraiment comme prévu. Ce récit est moins sombre qu'à l'accoutumée sans doute grâce à la présence de robots androïdes de combat high tech qui redonnent espoir aux humains. Mais Christophe Bec introduit également un nouvel élément narratif très actuel en abordant la prise d’autonomie et l’acquisition d’une conscience par ces intelligences artificielles. La disparition de deux robots prend dès lors le dessus sur les événements guerriers très violents qui constituent le cœur du récit. Une suite serait dès lors très appréciée car on aimerait savoir ce qu’il va advenir des robots déserteurs comme du conflit en cours. Erion Campanella Ardisha illustre de manière efficace cette nouvelle aventure d’Androïdes. Des décors fournis, de multiples vaisseaux spatiaux et robots, un ennemi superpuissant, de nombreuses scènes d’action, tout lui réussit et témoigne d’un réel dynamisme, l’ensemble bénéficiant également d’une mise en couleurs variée et harmonieuse réalisée par J. Nanjan.

Un album de qualité pour un agréable moment de lecture

SDJuan

 

BD chroniques

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !