Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

HILLBILLY

Hillbilly 1Coup de coeur 1Tome 1
Scénario : Eric Powell
Dessin : Eric Powell
Couleurs : Eric Powell
Traduction : Nick Meylaender
Dépot légal : 17 janvier 2018
Editeur :
Delcourt
Collection : Contrebande
Format : Format comics
Nombre de planches : 92

Hillbilly bande

Costaud, barbu et rugueux, Rondel que tout le monde appelle "Hillbilly", ce qui signifie "habitant des montagnes" mais aussi "bouseux" ou "péquenaud" en argot, est né sans père et sans yeux. Alors qu’il n’est encore qu’un enfant, sa mère et lui sont rejetés par les villageois et doivent fuir dans les collines. Un jour, alors qu’il vient de libérer un corbeau coincé dans un piège, celui-ci se transforme en sorcière disant s’appeler "Mamie". Pour le remercier de l’avoir sauvée du traquenard tendu par sa rivale Eldora, elle tient à lui offrir en cadeau un couperet dérobé à Lucifer en personne qui l'utilisait pour découper et dévorer des chrétiens, mais aussi la vue, non pas celle des humains, mais une vision bien plus mystique, presque surnaturelle. En fait, ce cadeau est maudit car elle l’influence pour aller tuer Eldora qui entretemps aurait assassiné sa mère, faisant verser à Hillbilly des larmes noires qui vont rester à jamais gravées sur ses joues. Depuis, il s’est juré de tuer toutes les sorcières et forces des ténèbres des collines pour se venger. Désormais, s’il lui est arrivé de côtoyer la mort en personne, il affronte des sorcières comme la "Vieille Mère", "Hattie" et bien d'autres encore, tout en étant confronté à la trahison et à la souffrance des humains. 

Hillbilliy plancheMon avis: Après "Big man plans" en 2016, Eric Powell nous revient seul au scénario et au dessin avec "Hillbilly". Cette nouvelle série est sa façon de rendre hommage au livre "Suppose You Met A Witch" (supposons que vous croisiez une sorcière) de Ian Serraillier illustré par Ed Emberley. Au départ, le scénario se voulait gore et réservé à un public adulte mais lorsqu’il a commencé à dessiner, Eric Powell a choisi d’en faire une série tous publics. Artiste autodidacte, il a surtout travaillé pour les grosses maisons d'éditions (DC, Marvel, Dark Horse) sur les grandes séries comme Avengers, Batman, Black Panther, Buffy, Hellboy ou les X-Men, mais également sur des productions plus personnelles. Il a été plusieurs fois récompensé, notamment par le Prix Eisner Awards pour The Goon! Souhaitons que Hillbilly suive le même chemin car cette série décape dans le genre dark fantasy (ambiance très sombre et pessimiste dans laquelle le Mal prend le dessus sur le Bien), mêlant horreur, surnaturel et un soupçon de gore avec des passages plus tendres mettant en scène des gamins innocents ou la copine Lucille de Hillbilly, une ourse vieille fille grincheuse et capricieuse mais d'une loyauté sans faille. 

Hillbilly planche suiteLes illustrations d'Eric Powell sont de toute beauté, avec des personnages cruels et monstrueux (sorcières et démons) très impressionnants, surtout la Mort ou la Guérisseuse. On trouve aussi des personnages très tendres comme les gamins ou Lucille et enfin d'autres bien truculents comme ce vieil homme armé d’une grande épée et accompagné d’un chien aux dents de sabre. Il passe de l'un à l'autre avec une facilité déconcertante en recourant à des effets de dégradé dans les tons gris, verdâtre ou orangé, etc., parfois entrecoupé d’éléments rouge vif. Eric Powell a montré qu’il savait créer un nouvel univers avec Hillbilly qui se présente comme un conte mais à l’ambiance plutôt sombre et émaillé de sorcellerie. Il aurait été dommage de le laisser dormir dans les tiroirs. Plongez-vous avec Hillbilly dans les bois, les villages des collines, mais n'y allez pas seul car ces lieux sont souvent fréquentés par des sorcières sans foi ni loi et surtout sans cœur. Cet album regroupe les quatre premiers épisodes publiés chez Albatross et le prélude à la série publié sur le site Comixology, ainsi qu’en bonus un carnet graphique en fin d’album. Un livre à ne pas rater!

SDJuan

 

BD chroniques auteurs.

  • 3 votes. Moyenne 4.33 sur 5.