Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

40 ÉLÉPHANTS

40 elephantsTome 1 . Florrie, doigts de fée
Scénario : Kid Toussaint
Dessin : Virginie Augustin
Couleurs : Hubert
Dépot légal : Novembre 2017
Editeur : Bamboo Édition
Collection : Grand Angle
Nombre de planches :52

À Londres dans les années 20, une organisation à caractère mafieux appelée "40 éléphants" fait parler d’elle quasi quotidiennement. Il s’agit d’une association de filles et de femmes ayant toutes une spécialité considérée à juste titre comme "hors la loi", voleuses, receleuses, kidnappeuses voire meurtrières. Toutes sont connues pour leurs méfaits sur des particuliers mais aussi dans les grands magasins. Ensemble, elles doivent non seulement faire preuve d’imagination pour échapper à une police de plus en plus expérimentée, mais également tenir tête aux "40 voleurs", des hommes cette fois, qui veulent reprendre leur territoire et même empiéter sur celui de leurs concurrentes principalement autour de la station de métro "Elephant & Castle". L'arrivée de Florrie, une pickpocket de haut vol va changer la donne. En effet, des dissensions vont rapidement survenir au sein même du gang menaçant de l’affaiblir et de le mener à sa perte. Mais d'où vient Florrie, que cache-t-elle pour avoir aussi vite accepté les règles alors qu'elle pouvait très bien s'en sortir seule?

40 elephants plancheMon avis: Florrie "doigts de fée" est l'héroïne de cet album et c’est heureux car son personnage est des plus charismatiques et, de toute manière, un seul tome n’aurait pas suffi si les 40 l’avaient été. Malgré tout, on aurait déjà aimé en savoir davantage sur quelques-unes de ces femmes, Passe-Muraille, Queen Kate ou Dorothy. Attendons les prochains tomes pour le découvrir. L’histoire est originale et convaincante, a priori plutôt simple, mais se développe de manière plus complexe qu’il n’y paraît à mesure que l’on tourne les pages. Kid Toussaint est à la manœuvre pour nous proposer cette intrigue plutôt bien menée.

40 elephants planchesLes dessins de Virginie Augustin sont agréables et offrent une belle reconstitution historique. Ils ont quelque peu évolué vers un trait plus marqué, peut-être pour mieux s'adapter aux décors de Londres et à une atmosphère et un état d’esprit de période de guerre. Virginie Augustin maîtrise toujours avec finesse ses personnages, captivants, attachants et bien reconnaissables. Les costumes et décors urbains du Londres de l’époque sont tout aussi bien rendus. Derrière une couverture originale et accrocheuse, de belles couleurs d'Hubert, on prend plaisir à lire cet album qui n’est que le début d’une aventure qui s’annonce prometteuse.

SDJuan

 

auteurs. chroniques BD

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.