Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

BATMAN Rebirth

Batman rebirth 1Tome: 1: Mon nom est Gotham
Scénariste: Tom King, Scott Snyder
Dessinateur: David Finch, Mikel Janin, Ivan Reis
Encreurs: Matt Banning, Danny Miki, Sandra Hope, Scott Hanna, Joe Prado, Oclair Albert
Coloriste: Jordie Bellaire, June Chung, Marcelo Maiolo
Editeur VF: Urban Comics
Nombre de pages: 192
Dépot légal: Juin 2017

Il est de notoriété que Robin est le partenaire et principal compagnon d’armes de Batman. En réalité, ils ont été plusieurs à porter ce nom et Batman a toujours eu pour habitude de se charger personnellement de leur formation, moyen pour lui de préserver sa soif de leadership. Mais cette fois, il semble qu’il envisage de s’y prendre autrement avec Duke Thomas car ce dernier lui a sauvé la vie après leur combat contre le Sphinx. Duke a également perdu ses parents qu’il a vus se transformer en zombies au terme d’un combat acharné contre le Joker et il a même fait partie du gang dit des Robin. Plus indépendant que ses prédécesseurs, Duke n'a pas besoin de Batman pour exister et s’en sortir dans la vie, même s’il ne rejette pas complètement l'idée de travailler aux côtés du Chevalier Noir. Lorsque deux êtres surhumains se présentent à Batman pour bénéficier de ses conseils, celui-ci ne sait pas trop quoi en penser. Il va donc s'y prendre autrement : il décide de surveiller Gotham et Gotham Girl, de les observer et de les évaluer sur la durée. Il a bien conscience que la cité de Gotham est bien trop étendue et bien trop dangereuse pour qu’il puisse s’en occuper seul ou avec le soutien de la seule bat-family, surtout lorsqu’il s’agit d’affronter des surhumains tapis dans l’ombre tels que Psycho-Pirate et Hugo Strange. Au fait, ces derniers n'étaient-ils pas sous les ordres d'une certaine Amanda Waller qui gère en secret les redoutables agents de la Suicide Squad, pour la plupart d’anciens criminels dont elle a pris le contrôle grâce à une bombe miniature implantée dans leur nuque ? Les deux nouveaux venus vont vite s'en rendre compte et d'une manière complètement inattendue, tout comme Batman qui va devoir affronter de nouveaux adversaires.

Batman rebirth 1 planche 
Mon avis: Le titre "Mon nom est Gotham" se révèle un bon choix pour ce nouveau départ "DC Rebirth" mettant en scène un Batman plus calme, plus ouvert mais plus défaitiste qu'à son habitude. En fait, le scénario s’appuie sur le renouveau entamé lors de l’épisode DC Renaissance. Des humains se sont procurés d’immenses super-pouvoirs pouvant vite devenir incontrôlables entre de mauvaises mains, et Batman a adopté une nouvelle attitude à l’égard de Duke, ce jeune homme déniché dans la bande des Robin qui va lui apporter une aide considérable. On comprend vite que cette renaissance fusionne l'ancien univers DC avec la relance des "New 52", en reprenant d'anciennes trames, d'anciens personnages, ou personnages secondaires pour repartir d'un nouveau pied. Pour mieux comprendre, il est fortement conseillé de lire l’album "DC Rebirth" paru en souple et en version cartonnée (voir ici). Toutes les séries vont être concernées et affectées par cette renaissance. On y découvre aussi des indices ayant un lien direct avec les Watchmen, rien que cela ! Le scénario est noir et prenant. Dans un premier épisode, Tom King nous fait découvrir l’un des plus effrayants super-vilains qui va démontrer à Batman et Alfred que la vie est un éternel recommencement. La suite de l’album présente tout un univers autour des monstres contrôlés, ou qui devraient l'être, par Amanda Waller et l'arrivée d’autres "nouveaux monstres", poussant plusieurs habitants à jouer les kamikazes en faisant à chaque fois davantage de victimes.

Batman rebirth planche image
Au dessin, on retrouve la fine fleur du comics. David Finch, à lui tout seul, c'est déjà exceptionnel ainsi qu'Ivan Reis. Comme à son habitude, DC fait appel aux plus "bankable" pour les premiers numéros, mais la surprise vient de Mikel Janín (qu’on avait déjà pleinement apprécié sur la série Grayson) dont le style est tout aussi bon, voire davantage "artistique" ! Un réel plaisir donc pour les yeux. Ils ont travaillé à deux et nous offrent des planches d'une énergie incroyable, agrémentées de prises de vues, de cadrages à couper le souffle tout en maintenant un trait d’une finesse remarquable. On est vraiment impressionné par les pages à cases multiples ou les splashs (illustrations pleine page) qui pourraient chacune faire office de couverture tellement elles sont belles et efficaces. Saluons aussi la qualité de la mise en couleurs confiée à Jordie Bellaire, June Chung, Marcelo Maiolo et de l'encrage réalisé par Matt Banning, Danny Miki, Sandra Hope, Scott Hanna, Joe Prado, Oclair Albert. 
Comme souvent, Urban a placé en début d’album un texte introductif pour présenter la série et ses personnages principaux mais cette fois, nous bénéficions en plus en fin d’album d’un cahier reprenant toutes les couvertures et leurs variantes, la plupart incroyablement belles !

Batman rebirth 1 canal bdCet album existe également en version souple contenant en supplément les débuts de la série Nightwing Rebirth 1 et Detective Comics Rebirth 1 ainsi que la Variant Cover dessinée par Tim Sale de l’album édité par Canal BD en tirage limité.

SDJ

 

BD chroniques auteurs. auteurs. Batman comics Super-héros

  • 2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.