Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Les BRÛLURES

Brulures couvLes Brûlures
Scénario: Zidrou 
Dessin et couleurs: Laurent Bonneau 

Editeur: Bamboo
Collection: GRAND ANGLE
Dépôt légal: mars 2019
Nombre de pages: 111

« Dans les rues d’une petite station balnéaire, les putes tombent comme des mouches. Un premier cadavre, atrocement mutilé, est découvert, puis un second, brûlé au chlore. La série, pourtant, ne fait que commencer…

Une couverture "du feu de Dieu" (copyright la Bible et Juan dans le désordre) de Laurent Bonneau, un Zidrou version polar aux manettes... il ne m’en fallait pas plus pour sombrer dans l’achat du précieux.
Mais une BD peut en cacher une autre, ce pourquoi je vous conseille chaudement à la lecture de vous mettre en mode CONTEMPLATION. Prenez le temps de regarder ce roman graphique. Arrêtez-vous dans la galerie des encres aquatiques, plumes et mines de plomb de Laurent Bonneau. Passez des séquences expressions réalistes à l’abstraction pure... Et n’oubliez pas de tourner les pages. On n’est pas au cinéma mais les séquences, les arrêts, les plans nous y font irrémédiablement penser.

Brulures page 18Quant au scénario, il m’a fallu trois lectures pour savoir si j’appréciais réellement son écriture. Vous connaissez certainement ce foutu questionnement: mais est-ce que cela a été écrit sur le coin d’une nappe au restaurant? Conclusion: atypique mais bon.
Zidrou que j’apprécie beaucoup est un scénariste prolifique et extrêmement polyvalent. Il s’essaye avec brio dans des genres très différents. Comme dit ma grand-mère: "On a tous un Zidrou dans sa bibliothèque" (et souvent sans le savoir: "Ah c’est Zidrou qui a fait cela aussi", etc.). Il prend des risques que son succès lui permet mais que de nombreux auteurs ne prennent pas. Et cela fait de lui un auteur qui se démarque irrémédiablement.

Brûlures page 21Zidrou avec "Les Brûlures" nous raconte une histoire où les protagonistes sont des anti-héros qui essayent juste de se tenir debout. Dans une ambiance polar, un flic désabusé accro à la piscine enquête sans passion et dénude ses faiblesses tout en affichant quelques sentiments.
Bonneau, dans ce faux polar de Zidrou, sublime, comme peu auraient pu le faire, les ambiances et se révèle, par son dessin, ses couleurs et ses arrêts, maître du temps de Brûlures.

Pour prolonger le plaisir des yeux www.laurentbonneau.com

Michel

 

BD chroniques auteurs.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !