Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

SURVIVOR'S CLUB

Survivor s clubTome 1
Scénario : AOISEI
Dessin : ANAJIRO
Couleurs : <N&B>
Dépot légal : Janvier 2021
Editeur : Delcourt
Collection : Logo delcourttonkam Seinen
Format manga
ISBN : 978-2-413-02402-6
Nombre de pages  : 194

Cela fait déjà trois ans qu’un attentat a eu lieu dans une classe de cinquième du collège Shiroiwa durant un jour d’examen. Un collégien, Hijiri Nakagoshi, victime de persécution, avait activé une bombe provoquant la mort de nombreux élèves. Rien ne pouvait laisser présager un tel drame, hormis peut-être le fait que cela faisait pas mal de temps qu'il n’assistait plus aux cours. Seuls sept élèves avaient survécu, gravement blessés. Aujourd'hui Takumi Shindô a réuni les six autres survivants de l’attentat dans le même collège. Il leur annonce qu’après avoir fait son enquête, il a la preuve qu'Hijiri a eu un complice pour perpétrer cet attentat. C’est ce complice qui lui a fourni la bombe. Et il est présent parmi ceux réunis aujourd’hui. Dans le même temps, dans un autre établissement scolaire, une lycéenne pénètre dans sa classe en portant une ceinture explosive.Survivor s club plancheMon avis : La nature dramatique de l’album ainsi que les thèmes abordés – le harcèlement scolaire et ses dérives, l'isolement et ses conséquences – interpellent tout de suite. Souffrir au point d’être poussé(e) à de tels actes fait froid dans le dos. Il s’agit donc d’une intrigue soutenue autour de deux histoires liées par une même thématique et qui semblent avoir un point en commun : la personne ayant fourni les bombes. Le récit développé par Aoisei est violent dans la description des événements et soulève beaucoup de questions sur les responsabilités à l’origine de tels drames et l’attitude que devaient adopter les témoins. On a peine à croire à ce qui arrive aux protagonistes même si la réalité nous le montre presque quotidiennement.Survivor s club eplosionCôté dessin, passé les premières pages qui permettent de bien se situer, ensuite tout s'éclaire et l’histoire prend son envol. Anajiro a pris soin de bien différencier les personnages pour nous offrir une narration aisée. Les scènes d'explosion se veulent réalistes pour clairement montrer les dégâts et dommages corporels que peuvent produire ces bombes humaines. Et plus encore lorsqu'il s'agit de gamins qui se font exploser en pleine classe. D’où les images des sept survivants qui apparaissent tous meurtris et/ou handicapés physiquement. L'énergie que dégagent en général les mangas est ici encore plus accentuée. La couverture donne tout de suite le ton. Une lecture édifiante, réservée à un public averti comme le précise l’éditeur.

SDJuan

 

manga

  • 1 vote. Moyenne 4 sur 5.