Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

ED GEIN - Autopsie d'un tueur en série

Ed geinCoup de coeurEd Gein - Autopsie d'un tueur en série
Scénario : Harold SCHECHTER et Eric POWELL
Dessin : Eric POWELL
Couleurs : Eric POWELL
Traduction : Lucille CALAME
Dépot légal : avril 2022 
Editeur :Delcourt
Format comics
ISBN : 978-2-413-04642-4
Nombre de pages : 174

Edward Gein est né dans une famille pas vraiment des plus accueillantes. Un père alcoolique et violent, une mère autoritaire et envahissante, elle-même battue par son mari, une mère surtout déçue d’avoir donné naissance à un second garçon après Henry alors qu’elle espérait tant une fille pour l’aider. Ed n’était donc pas le bienvenu dès sa naissance dans cette famille installée dans une ferme isolée du Wisconsin. Ne pouvant fréquenter qui il voulait, Ed s’est vite retrouvé isolé des autres enfants à l’école. Et à la maison, sa mère lui matraquait à longueur de temps qu’aucune femme n’était digne de confiance. Malgré tout, Ed va développer une adoration totale pour sa mère, encore plus après la mort de son père. Et quand son frère Henry va commencer à dire du mal de leur mère et prendre la décision de quitter le foyer familial, comme par hasard il sera retrouvé mort. Désormais seul avec sa mère, Ed est fier de s’en occuper, de l’accompagner durant sa maladie et ce jusqu’à sa mort. Mais cette perte va déclencher quelque chose dans la psyché du jeune Ed. Quelque chose d’irréversible, d’innommable… Ed gein planchesMon avis : Harold Schechter s'y connaît en tueurs en série et le démontre avec cet album où l’on côtoie l'un des plus terrifiants des États-Unis.
On suit le cheminement de ce gamin dominé par une mère bigote, étouffante et envahissante, maltraité par ses camarades de classe. Puis on vit son évolution malsaine et inquiétante à souhait.
Le récit prend la forme d’une enquête journalistique enrichie d’explications sur la santé mentale d’Ed Gein et d’évocation d’événements passés dans un style narratif essentiellement descriptif que certains pourront juger aride et peu distrayant.
Le sujet est dur, le ton du récit plutôt réaliste, pas de surprises, pas d’imprévu, on suit l’évolution d’Ed Gein vers ce qui sera son destin, il est difficile de comprendre ce qui peut transformer un gamin de prime abord faible et dominé en un malade mental et un tueur en série, en proie à des obsessions sexuelles déviantes, capables d’actes qui nous inspirent la plus grande répulsion.
La littérature et le cinéma d’horreur empruntent beaucoup au réel et ont ainsi donné naissance aux célèbres personnages de Norman Bates dans Psychose, le tueur nomme Buffalo Bill dans Le Silence des Agneaux ou encore Leatherface dans Massacre à la tronçonneuse.Ed gein planches suiteAu dessin, Eric Powell, aussi présent sur le scénario, restitue à la perfection cet univers oppressant, violent et dérangeant.
Beau travail sur l'évolution du personnage au fil des années qui passent, des premiers événements et des actes odieux qui vont suivre.
Les faciès sont impressionnants.
Powell arrive presque à rendre palpable le personnage du tueur que l’on côtoie et que l’on accompagne au plus près.
On retrouve avec plaisir la griffe, la marque de fabrique d’Eric Powell notamment dans son travail sur les gris pour la mise en couleur. 
Un album impressionnant de réalisme de 210 pages incluant 8 pages de dossier et 17 pages de croquis.
À ne surtout pas rater.

SDJuan

 

auteurs. BD comics

  • 3 votes. Moyenne 4 sur 5.