Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

CLICHÉS DE BOSNIE

Cliches de bosnieClichés de Bosnie
Scénario: Aurélien Ducoudray.
Dessin: François Ravard.
Editions Futuropolis
Dépot légal: Mai 2013.

En 2004, près de dix ans après la fin de la guerre civile de Bosnie-Herzégovine, un reporter-photographe de la presse quotidienne régionale, Aurélien Ducoudray, éprouve un terrible besoin de changement jusqu'à ce jour où par hasard il découvre l'annonce d'Arlette, professeur de collège qui, avec ses élèves, des connaissances et des parents d'élèves, organise un convoi humanitaire à destination des réfugiés bosniaques. La défection d'un bénévole va lui permettre de se joindre au voyage dont il propose de couvrir le reportage à son rédacteur en chef qu'il s'efforce d'appâter par l'intérêt du sujet. Enthousiaste mais pas fou, celui-ci donne son autorisation mais Aurélien devra tout financer lui-même et prendre sur ses congés. Pour Arlette et son équipe - deux futurs infirmiers, un docteur, un étudiant en fac de médecine et une de ses anciennes élèves - il n'est pas question de passer par les filières officielles. Ils veulent être présents du début à la fin et distribuer les denrées "de la main à la main". Arlette, qui a de l'énergie à revendre, s'active sur tous les fronts: le départ, le voyage de 1781 km, les négociations avec la fourrière, les douanes, etc. Durant ce périple qui les mènera jusqu'à Tuzla au centre de la Bosnie puis Srebrenica, elle va nouer de précieuses amitiés avec un adjudant qu'elle a connu lors de sa première expédition en Bosnie, une bosniaque mariée à un serbe, et Ahmet avec qui elle entretient une liaison et qui s'occupe des convois à problèmes, la ministre Pistovitch, etc... Arlette paraît avoir réussi à faire face à tous les problèmes sauf un, le retrait par la directrice de son collège de sa classe de 4è avec qui elle monte chaque année cette expédition pédagogique.

Cliches de bosnie plancheMon avis: Le récit de ce voyage humanitaire est bourré d'énergie et d'émotions autour de personnages pleins de bonne volonté et faisant tout leur possible pour apporter du bien-être autour d'eux. Tantôt drôle, tantôt triste, ce voyage à travers la Bosnie-Herzogovine est prenant du début à la fin. Il comporte aussi un aspect pédagogique et didactique très utile et très intéressant sur la région où perdurent encore actuellement des conflits entre bosniaques, serbes et croates qui doivent, dans beaucoup de régions, se partager difficilement la terre dans la paix, le pardon et la compréhension. Le dessin de François Ravard est surprenant de justesse dans des situations parfois très dures ou émouvantes comme ces tranchées remplies de cadavres ou ce tunnel dans lequel un homme doit tout seul retrouver des indices sur les victimes afin de rendre les dépouilles aux familles désireuses de faire leur deuil. Mais comme il nous offre aussi des situations drôles et coquaces, le récit devient plus supportable mais toujours captivant. A noter en fin d'album un épilogue qui fait le point de la situation actuelle dans la région illustré par des photos prises lors du convoi humanitaire de 2002.

J.S.D.

 

BD chroniques auteurs.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !