Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

SONORA

SonoraTome 1 La vengeance
Scénario: Jean-Pierre Pécau
Dessin: Benoît Dellac
Couleur Scarlett Smulkowski
Couverture Nicolas Siner
Nombre de pages: 56.
Dépot légal: Juin 2017

Hsitoire:

Maximilien Bonnot n’est pas sorti indemne de la révolution de 1848 où son frère a perdu la vie. Fuyant la France, on pourrait croire qu'il est venu en Californie à San Juan Del Sur comme tant d’autres aventuriers partis à la recherche du paradis sur terre et du bon filon, celui de l'or ! Mais il n'en n'est rien, il est ici pour tout autre chose, pour se venger. San Juan Del Sur n'est que la première étape de son périple californien où il doit avant tout survivre et retrouver les traces de ses prochaines "victimes". Si le hasard va l'aider à les trouver, la mission qu'il s'est fixée n'en est pas pour autant achevée. Sur place, il trouvera du travail auprès du général Freney, sur recommandation de M. Beaver, un représentant/marchand d’armes auquel il a sauvé la vie à bord du bateau qui transportait la marchandise que Beaver venait justement proposer au général. Mais nouveau dans la région, Maximilien va avoir besoin de toute l'aide possible pour retrouver un certain Fauchevent. C'est surtout auprès de Miss Lola, la vedette du saloon où elle exécute sa célèbre "danse de l'araignée", qu'il va en trouver. Car Miss Lola est également la fiancée du général et du coup elle connaît presque tout le monde. Mais si elle aussi cherche à se venger, sa vengeance est surtout dirigée contre les hommes d’une manière générale.

Sonora plancheMon avis : Encore une nouvelle histoire de vengeance, encore un nouveau western vont dire certains, mais le récit est tellement bien amené qu'il serait dommage de s'en priver. Car cette BD est aussi l'occasion de nous relater l’histoire de cet afflux de migrants, français et de bien d’autres nationalités, à la fin du XIXe siècle vers une région où tout semblait possible, le bon comme le pire, évidemment. Jean-Pierre Pécau nous relate avec brio cette frénésie, cette ruée vers l'or dans laquelle tous les coups sont permis. Il y a même un général qui, avec l’aide de Maximilien, va essayer de maintenir un peu d'ordre et de discipline, sachant très bien que lui non plus n’est pas là uniquement pour les beaux yeux de Lola Montez alias Miss Lola. Les dessins de Benoît Dellac sont une parfaite illustration du genre western, avec une atmosphère tantôt poussiéreuse, tantôt glauque voire trépidante lors des scènes se déroulant au saloon ou lors des règlements de compte. Les personnages sont eux aussi bien typés et aisément reconnaissables et les décors intérieurs et extérieurs sont bien reproduits. La mise en couleurs réalisée par Scarlett Smulkowski respecte le travail de Dellac et donne de la profondeur juste là où il faut. Une histoire intéressante prévue en trois tomes.

SDJ

 

auteurs. BD chroniques

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !