Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Social

  • EVEN

    EvenOne Shot
    Scénario : ZIDROU
    Dessin : ALEXEI
    Couleurs : ALEXEI
    Dépot légal : juin 2021
    Editeur : Delcourt
    Grand format
    ISBN : 978-2-413-01326-6
    Nombre de pages : 80

    "Montpellier 2" dans un monde futuriste pratiquant la ségrégation esthétique. Ceux qui sont beaux mènent une vie de rêve – on les appelle les Swiiits – tandis que ceux qui sont disgraciés par la nature – les ugs – vivent en marge et ne bénéficient pas des mêmes droits. Le docteur Sidibe et Jahida Belinsky ont créé un centre spécialisé appelé Érospital. Leur but est de pourvoir à tous les désirs des patients grâce à Even, un traitement émotivo-sexuel par réplico-thérapie utilisant des orgasmogrammes. Pour cela, ils utilisent une entité virtuelle prenant le sexe et l’apparence humaine selon le désir et le choix du patient afin qu’il/elle atteigne le bonheur sexuel. Un jour, la journaliste Ann Seymour, se présente à l’érospital pour écrire un article sur Even. En réalité, elle mène une enquête après avoir pris contact avec un homme dont l’épouse s’est suicidée en se jetant dans le vide depuis le 112e étage de son immeuble. Or, il s’avère que cette femme était Jahida Belinsky, la cofondatrice de l’érospital aux côtés du Dr Sidibe, désormais seul maître à bord. Even plancheMon avis: Voici un album de nature à susciter des réactions très diverses de par son contenu. Zidrou y traite de la "beauté à tout prix", de la prééminence du beau dans une société devenue du coup fortement inégalitaire car laissant au bord de la route toute une catégorie de "défavorisés" n’ayant d’autre choix que de travailler au service d’une élite profitant à la fois de la beauté et de la richesse. Mais il y est aussi question de thérapie par le sexe uniquement réservée aux "Swiiits" visant à "améliorer le bien-être socio-affectif de chaque citoyen et, par là-même, celui de la société tout entière…". Les publicités de l’érospital mettent d’ailleurs largement en avant les différentes formes de cette thérapie innovante y compris la possibilité de réaliser tous ses fantasmes quels qu'ils soient… grâce aux entités virtuelles du programme Even.
    Vaste réflexion sur une société dominée par la double dictature de la beauté et du plaisir mais qui dissimule d’autres desseins bien plus sombres et surtout beaucoup moins altruistes comme le soupçonne la journaliste Ann Seymour. Mais n'en disons pas trop pour ne pas spoiler.
    Suspense et rebondissements pour ce récit dense mais surtout tout à fait hors du commun et assez déroutant jusqu’à sa conclusion.Even planche autre
    Alexei met parfaitement en images cet univers singulier qui devient de plus en plus angoissant et parfois même dérangeant grâce à un trait réduit au minimum allant à l’essentiel.
    Les personnages sont expressifs, les regards, les gestes, les attitudes sont très parlants.
    La mise en page très variée et les couleurs évoluant de tonalités claires et lumineuses au début à des teintes très contrastées et parfois très dures au fil du récit font le reste.

    Un one shot étonnant à découvrir.

    SDJuan