Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

46e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême

(24 > 27 janvier 2019)

Pour sa 46e édition, le Festival international de la bande dessinée (FIBD) d’Angoulême a inauguré le choix d’un trio d’affiches pour souligner la diversification de sa programmation (à noter que les affiches produites pendant les cinq années à venir seront présentées en 2024 lors d’une exposition célébrant les 50 ans du Festival d’Angoulême). Les trois affiches 2019 ont donc été réalisées par Richard Corben (Grand Prix 2018), Bernadette Després (Tom-Tom et Nana) et Taiyō Matsumoto (Amer béton, Ping-Pong, Zero, Éveil, Les Chats du Louvre, etc.) sur le thème d’un "autoportrait de l’artiste en enfant, découvrant la ou les bandes dessinées fondatrices de sa passion, voire de sa vocation".

Affiche 1 fibd 2019 Affiche 3 fibd 2019 Affiche 2 fibd 2019

Une nouvelle fois ce festival vient confirmer la bonne santé et le dynamisme du secteur de la BD. Selon une étude de l’Institut GfK, les ventes de bande dessinée en France ont atteint leur plus haut niveau depuis 15 ans avec 44 millions d’albums vendus en 2018, soit une hausse de 2,5 % par rapport à 2017, pour un chiffre d’affaires de 510 millions d’euros. Le manga est largement en tête (plus d’une BD vendue sur trois en 2018) et a progressé de 11% en un an. Parmi les titres les plus vendus, "Lucky Luke - Un cow-boy à Paris" de Jul et Achdé (plus de 315.000 exemplaires) et "Blake et Mortimer - La vallée des immortels" d’Yves Sente, Teun Berserik et Peter Van Dongen (plus de 280.000 ex.), "L’Arabe du futur 4" de Riad Sattouf (plus de 215.000 ex.) et "Les vieux fourneaux 5" de Wilfrid Lupano et Paul Cauuet (plus de 150.000 exemplaires).

Lucky luke 1 Blake et mortimer 1 ​L arabe du futur Vieux fourneaux 1

Saluons ici la Belgique puisque l’on retrouve aux deux premières places deux séries belges créées en 1946, respectivement par Morris et Edgar P. Jacobs. Ce succès confirmé de titres "légendaires" est d’ailleurs indispensable à l’équilibre financier des maisons d’édition et leur permet de lancer ou de maintenir de nouvelles séries (aux tirages beaucoup plus modestes). En matière de BD dite de genre, qui représente 31 % du marché, les plus dynamiques sont la fiction contemporaine et le non fictionnel. À noter également le succès du "comics" en 2018, en particulier les albums de super-héros en progression de 8% [source chiffres: Institut GfK]. Si le 9e art se porte bien, il faut toutefois garder présent à l’esprit que ces chiffres cachent des situations très variées et d’énormes disparités entre scénaristes et entre dessinateurs.
Angoulême c’est (presque) tout à la fois. Pour beaucoup, c’est avant tout l’occasion de croiser ses auteurs préférés et, pour les plus chanceux, de réussir à obtenir une dédicace / un dessin. Car les "chasseurs" de dédicaces sont légion et donc sur de nombreux stands le système est celui du "premier arrivé, premier servi" ou (pire selon les avis et points de vue) celui du tirage au sort… Voilà pourquoi, même si l’affiche est alléchante puisqu’elle réunit et concentre en un seul et même lieu un si grand nombre d’auteurs difficiles à rencontrer autrement, beaucoup déclarent préférer les rencontres et dédicaces en librairies. Pour d’autres, Angoulême c’est la possibilité de croiser et d’échanger quelques mots avec des auteurs mais aussi des éditeurs voire des journalistes lors des multiples rencontres, masterclass et/ou conférences-débats qui y sont programmées mais aussi lors des multiples animations, spectacles musicaux ou ateliers que le Festival organise. Et pour d’autres enfin, Angoulême c’est avant tout des expos. Et là, c’est génial car on peut y voir de tout, et souvent de l’inédit. Cette année, le Festival d’Angoulême a proposé une dizaine d’expositions, de quoi faire plaisir à tout le monde et satisfaire largement tous les goûts et les yeux!

EXPOSITIONS 2019

Exposition richard corbenRICHARD CORBEN : DONNER CORPS À L’IMAGINAIRE. Consacrée au gagnant du Grand Prix de l’année précédente, cette expo est une rétrospective de l’œuvre (underground et fantasy) de Corben, pour laquelle de nombreux collectionneurs se sont mobilisés afin qu’elle soit la plus complète possible. À voir jusqu’au 10 mars au musée d’Angoulême.

Exposition batman 80 ansBATMAN 80 ANS : UN GENRE AMÉRICAIN DÉMASQUÉ. Cette exposition éphémère célèbre pendant la durée du Festival les 80 ans du héros né en 1939. Urban Comics, DC, Warner Bros. et le Festival d’Angoulême se sont associés pour cette expo qui n’est que le début des nombreux événements prévus pour le 80e anniversaire de Batman, le célèbre justicier de Gotham.

Exposition manaraMILO MANARA, ITINÉRAIRE D’UN MAESTRO DE PRATT À CARAVAGE. Une rétrospective exceptionnelle qui célèbre cinquante ans de carrière de ce maître de la bande dessinée mondiale en présentant 150 planches originales et documents rares ou inédits. Exposition éphémère pendant la durée du Festival.

Exposition taiyo matsumotoDESSINER L'ENFANCE - RETROSPECTIVE TAIYŌ MATSUMOTO. Une rétrospective exceptionnelle, avec près de 200 œuvres originales, du célèbre mangaka japonais (à voir jusqu’au 10 mars au musée d’Angoulême).

Exposition tsutomu niheiTSUTOMU NIHEI - L'ARPENTEUR DES FUTURS. Une exposition éphémère de l’œuvre de l’un des plus grands tenants du manga de science-fiction, créateur des séries Blame!, Knights of Sidonia et Aposimz.

Exposition tom tom nanaTOM-TOM ET NANA PRÉSENTENT : TOUT BERNADETTE DESPRÉS. Une exposition éphémère d’œuvres inédites consacrée à l’œuvre de Bernadette Després.

Exposition rutu modanRUTU MODAN - UN THÉÂTRE TRAGI-COMIQUE. Une exposition éphémère de l’œuvre de l’auteure israélienne créatrice des romans graphiques Exit Wounds et La Propriété, parus chez Actes Sud BD.

Exposition jerremie moreauLA SAGA DE JÉRÉMIE MOREAU. Exposition (à voir jusqu’au 9 février) de l’œuvre de Jérémie Moreau, Prix du meilleur album (Fauve d’Or) 2018 pour "La Saga de Grimr" publié chez Delcourt.

Jean harambat aller retourJEAN HARAMBAT – ALLER-RETOUR. Exposition (à voir jusqu’au 28 avril) de l’œuvre de Jean Harambat, lauréat du Prix René Goscinny du scénario en 2018 pour "Opération Copperhead" chez Dargaud.

Exposition bien monsieurBIEN, MONSIEUR. Exposition éphémère de créations originales d’une quinzaine d’artistes s’exprimant sur le thème des luttes... lutte des corps, des classes, des sexes, de territoire, écologique, etc.

Exposition 20 ans hippocampe20 ANS D’HIPPOCAMPE. Le concours de l’Association L’Hippocampe à destination des personnes en situation de handicap fête ses 20 ans. À cette occasion, le Festival d’Angoulême met en lumière les productions de ses lauréats lors d’une exposition éphémère sur le parvis de l’Hôtel de Ville.

Exposition pierre feuille ciseauxPIERRE FEUILLE CISEAUX #6. Exposition éphémère présentée par l’Association "ChiFouMi" des résultats du travail d’une quinzaine d’auteur(e)s invité(e)s à s'éloigner temporairement des habitudes et du quotidien, à sortir la BD de son cadre habituel, à l’éloigner du format livre pour privilégier le vivant et les formes inattendues.

PALMARÈS DU FESTIVAL D’ANGOULÊME 2019 

-Grand Prix du Festival d’Angoulême: la mangaka Rumiko Takahashi pour l’ensemble de son œuvre

-Prix spécial/prix d’honneur du Festival d’Angoulême: Frank Miller

-Prix du meilleur album (Fauve d’Or): "Moi, ce que j’aime, c’est les monstres" de l’américaine Emil Ferris publié chez Monsieur Toussaint Louverture

-Prix spécial du Jury: "Les Rigoles" du belge Brecht Evens chez Actes Sud BD

-Prix de la série: "Dansker" du danois Halfdan Pisket aux Éditions Presque Lune

-Prix Révélation: "Ted, drôle de coco" d’Émilie Gleason publié chez Atrabile

-Prix Jeunesse: "Le Prince et la Couturière" de la dessinatrice et scénariste américaine Jen Wang paru aux éditions Akileos

-Prix du patrimoine: "Les travaux d’Hercule" de Gustave Doré aux éditions 2024  

-Prix polar SNCF: "VilleVermine" du belge Julien Lambert paru chez Sarbacane

-Prix de la BD alternative: "Expérimentation" du collectif Samandal (Liban)

-Prix René Goscinny du scénario: "Est-Ouest" de Pierre Christin (chez Dupuis) et l’ensemble de son œuvre

Mais aussi les prix du Festival Off, en association avec Fluide Glacial et Charlie Hebdo:

-"Prix couilles au cul"/Prix du courage artistique: le caricaturiste guinéen Ramón Esono Ebalé (dit Jamón y queso) pour "Le cauchemar d’Obi". Ce prix récompense le courage artistique d’un auteur (bande dessinée, dessin de presse, d’humour…) qui subit des menaces dans son pays.

-"Prix Schlingo": Laurent Houssin pour "Tendre enfance" aux Éditions Rouquemoute.

- Prix des Écoles d'Angoulême, "La boîte à musique", de Carbone et Gijé aux Éditions Dupuis 
- Prix des Collèges, "La brigade des cauchemars", chez éditions Jungle, premier album BD du célèbre romancier Franck Thilliez, avec YomGui Dumont au dessin
- Prix des Lycées, "Il faut flinguer Ramirez", de Nicolas Petrimaux, chez Glénat

FPatrick et SDJuan

Expo Richard CORBEN

Expo BATMAN

Expo Milo MANARA

Exposition Taiyō Matsumoto

Expo Tsutomu Nihei

Expo Bernadette DESPRÈS

Expo Rutu MODAN

Expo Jérémie MOREAU

Expo Jean HARAMBAT

Expo BIEN, MONSIEUR

 

Date de dernière mise à jour : 27/01/2019

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.