Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

CÓMIC BCN 2019

Ficomic 2019En 2019, ne dites plus "Salón Internacional del Cómic de Barcelona" mais simplement "Cómic Barcelona". Ce changement de nom pour la 37e édition du Festival de la bande dessinée de Barcelone s’est également accompagné d’une réduction de sa durée, ramenée de quatre à trois jours (du 5 au 7 avril 2019). Autre nouveauté, le festival s’est partiellement "délocalisé" au Musée national d’Art de Catalogne (MNAC) situé sur la colline de Montjuïc pour une très belle exposition (visible jusqu’au 21 avril) consacrée à la reprise par Rubén Pellejero et Juan Diaz Canales du célébrissime personnage de BD, Corto Maltese, créé par l’italien Hugo Pratt. À noter que cette collaboration entre Cómic Barcelona et le MNAC se poursuivra ensuite par la présentation d’une exposition (à voir jusqu’en juin) sur le thème du "comix" et des 40 ans de la célèbre revue barcelonaise "El Víbora" (1979-2005), véritable icone de la BD underground des années 70. Sinon, comme de coutume, l’ensemble des activités se sont déroulées dans les palais 1, 2 et 5 de la Fira Montjuïc, autour de la Plaça de l’Univers, sur 52.000 m² d’exposition. Et il est vrai que ce salon donne parfois une impression d’espaces vides (en dehors des heures d’affluence bien sûr!) vu la taille des bâtiments et malgré le nombre élevé d’exposants !

Expo corto maltes Corto 1 Les auteurs Corto maltes illu et croquis Corto illu Personnages 1

La météo globalement favorable (hormis une ou deux averses orageuses en fin de journée) a servi la fréquentation qui reste très élevée puisque le festival annonce près de 112.000 visiteurs malgré sa durée réduite (pour rappel, il en avait accueilli 118.000 lors de ses éditions 2017 et 2018 alors qu’il durait quatre jours). Le voisinage du Salón "Vive la Moto" qui se déroulait en même temps sur l’avenue de la Reina Maria-Cristina a apporté de la variété et sans aucun doute rendu l’activité plus amusante pour beaucoup de visiteurs.

File devant ficomic Files

Mélange de comiccon et de salon/foire/fête/festival de la BD, Cómic Barcelona met à l’honneur le "9e Art" dans toute sa diversité: expositions, tables rondes, entretiens, rencontres, masterclass avec des auteurs, séances de dédicaces, libraires, vendeurs de figurines/objets para-BD et de collection, etc. Le festival aborde aussi l'animation, le jeu, les univers imaginaires, le cosplay. Comme toujours, on note beaucoup d’activités à destination du jeune public regroupées dans l’espace Cómic Kids à vocation attractive et pédagogique, particulièrement fréquenté cette année. Le jeu vidéo n’est pas en reste, en particulier dans le vaste espace Nintendo Switch qui attire toujours autant d’amateurs (jeunes et moins jeunes) et qui ne passe pas inaperçu avec son ambiance musicale tonitruante au pied de la cafétéria Caffriccio. En matière d’espace de loisirs, à noter l’immense fan zone installée dans le palais 1 qui, elle aussi, a attiré un public nombreux et varié. Difficile de rester immobile donc tant il y a à voir, et même si l’on s’attarde dans une file ou devant un stand, on est vite rattrapé par les très nombreux cosplayers (dont beaucoup font vraiment preuve de talent pour leurs tenues et déguisements aux couleurs de super-héros, anime, manga et autres personnages de séries ou de films).

 Ghost busters Spider man Star trek Dc 1 Harley queen et poison ivy Thanos et les gardiens de la galaxie Black widow et captain marvel Blackpanther Double face Spider gwen Storm

Les deux parties constituant le palais 2 concentraient la plupart des exposants et activités pour lesquelles viennent les visiteurs: les stands des nombreuses maisons d’édition (Astiberri, Dib►Buks, Diábolo, Dolmen Editorial, ECC Ediciones, La Cúpula, Norma Editorial, Ominiky, Panini Cómics, Penguin-Random House, Planeta Cómic, Ponent Mon, etc.); les stands des distributeurs comme La Casa del Libro, la FNAC ou El Corte Inglés; et ceux d’innombrables librairies, par exemple Universal, Jaimes ou Mil Cómics. En complément et d’une grande importance pour les indépendants et/ou les débutants, trois espaces dédiés l’un aux fanzines, l’autre à l’Artist Alley, regroupant divers dessinateurs, illustrateurs, scénaristes ou coloristes proposant directement leurs réalisations au public et, cette année, un nouvel espace nommé "Alter Comic-Barcelona" visant à encourager des petits éditeurs indépendants, alternatifs ou nouvellement créés.

Libreria universal Mil comics Librairia jaimes

Le festival ayant souhaité mettre en avant les auteurs espagnols, l’affiche internationale, sans aucun doute moins "garnie", a été dominée par deux grands noms, le dessinateur italien Milo Manara et l’américain Daniel Clowes. A leurs côtés, nous avons toutefois pu croiser pour le comics, l’italien Mateo Scalera et les américains Lee Bermejo et Wes Craig, et pour la BD franco-belge, le croate Igor Kordey, le belge Olivier Schrauwen, l’italien Alessandro Barbucci et les français Timothé Le Boucher, David Tako, Mathieu Reynès, Hugues Labiano, pour ne citer qu’eux. Nous avons donc surtout découvert une très belle affiche espagnole, notamment beaucoup d’auteurs travaillant pour le comics, Carlos Pacheco, Pasqual Ferry et Salvador Larroca, mais aussi Mikel Janin, David López, Fernando Dagnino, Rafa Sandoval, Sergio Dávila, David Baldeón, Paco Diaz, Salva Espín, Enrique Vegas et tant d’autres, et pour la BD franco-belge, Francisco Ibáñez, Belén Ortega, Ana Penyas, Ana Galvañ (auteure de l’affiche 2019), Rubén Pellejero, Xavier Besse, Josep Homs, Miguel Diaz Vizoso, Jaime Calderón, Ruben Del Rincon, Manolo Carot, AJA (Alberto Jimenez Alburquerque), Jordi Bernet, Sergio A. Sierra et Alex Sierra, David Morancho, Jaime Martin, Francisco Porcel, Kenny Ruiz, Miguelanxo Prado, Daniel Torres, etc.. On retiendra également le large succès de blogueurs et/ou youtubeurs dont les séances de dédicaces ont attiré une foule immense de jeunes fans, notamment Dani Lagi ou Jape.

Alberto jimenez alburquerque francisco porcel et belen ortega Dagnino pacheco et ferry Sergio et alex sierra et juan sd ​Rafa sandoval et david lopez Paco diaz Oscar martin et chuma hill Miguel diaz Jordi Bernet

Comme de coutume, le volet exposition était largement mis en valeur. Cette année, on retiendra surtout trois grandes expositions, la plus importante étant certainement celle réalisée en hommage à Stan Lee (décédé le 12 novembre 2018) reprenant tous les héros créés en collaboration avec Steve Ditko, Jack Kirby, Don Heck, Bill Everett, John Romita ou Gene Colan (au palais 5). La seconde, déjà évoquée ci-dessus, était dédiée au personnage mythique d’Hugo Pratt revenu à la vie dans de nouvelles aventures grâce à Rubén Pellejero (au MNAC). La troisième, intitulée "Vibraciones underground: interferencias entre comic y rock & roll" soulignait comment la BD et la musique se sont nourries mutuellement, en présentant diverses illustrations et dessins ainsi que divers objets dont de nombreuses pochettes originales d’albums vinyles 33 et 45 tours (au palais 5). D’autres expositions étaient également présentées au niveau bas (Place de l’Univers) du palais 5: l’exposition "Estamos todas bien" consacrée à Ana Penyas, récompensée en 2018 du Prix révélation du Festival et du Prix national de la BD (Premio Nacional del Cómic). Autre exposition inédite, celle intitulée "La Diligencia", organisée conjointement par la Escuela Joso de Barcelone et l’École ENAAI (ENseignements aux Arts Appliqués et à l’Image) de Chambéry présentait côte à côte les 44 pages de l’album Lucky Luke de Morris et Goscinny et leurs versions "graphiquement revisitées" par 44 élèves des deux écoles (22 par école). Un résultat en forme de cadavre exquis plutôt étonnant et très original qui témoigne de la richesse du réservoir de jeunes talents qui apportent toutes sortes d’expériences et qui ont des idées neuves en matière de dessin. Nous avons également pu apprécier l’exposition consacrée à l’ensemble de l’œuvre de Laura Pérez Vernetti, Grand Prix 2018 du Festival de la bande dessinée de Barcelone, qui présentait de très nombreux originaux et illustrations de ses livres "révolutionnaires et sans cesse en quête de nouvelles formes esthétiques et narratives". Laura Pérez Vernetti s’est toujours intéressée à la poésie qu’elle s’efforce de mettre en avant dans ses comics, créant un nouveau genre qu’elle nomme "poèmic". N’oublions pas, comme en 2018, l’exposition à but caritatif intitulée "Otros Mundos". Près de 140 auteur(e)s ont permis à l’Asociación Dibujos Por Sonrisas de publier un roman graphique intitulé "Diferente" mettant en scène une jeune fille nommée Jana, dont la vente permettra de financer les projets solidaires de l’Association. À cette occasion, plusieurs auteurs ont proposé des dessins qui étaient exposés au palais 5 et qui ont ensuite été vendus aux enchères au profit de l’Association. Citons aussi la reprise d’une exposition Spirou4Rights dont Créabulles s’est déjà fait l’écho à l’occasion de la célébration des 70 ans de la Déclaration des Droits de l’Homme.

Stan lee Stan lee expo Spirou4rights 1 Lucky luke 2 Planches lucky luke Pinturas de guerra 1

Créabulles a une nouvelle fois mis à profit son passage à Barcelone pour rencontrer de nombreux auteurs espagnols dont l’enthousiasme ne se dément pas lorsqu’il s’agit de faire preuve de générosité dans le cadre des opérations caritatives que nous vous proposons depuis déjà deux ans. Nous sommes revenus chargés comme des mulets et aurons bientôt l’occasion de vous présenter les trésors que nous avons pu récupérer pour vous. De fait, en tant qu’association sans but lucratif, nos échanges avec les auteurs sont plus sains, sans passe-droits ni arrière-pensées mercantiles et cela se ressent dans la sincérité des contacts que nous avons pu avoir avec eux.

Francisco porcel Ruben pellejero 2

Cómic Barcelona est bel et bien un événement incontournable pour tous les fans et amateurs de bande dessinée. Son ambiance festive est réjouissante et attire manifestement la foule. Car il y en a pour tous les goûts et tous les genres et chacun peut y trouver son bonheur: dédicaces, expositions, rencontres avec les auteurs, objets de collections, etc. Même si la tendance aux dessins payants (commissions) se précise, venant contrarier un certain nombre de visiteurs déçus de devoir se contenter d’une signature, il reste encore possible moyennant beaucoup de patience parfois, d’obtenir une dédicace d’auteur. Le choix est large et très attractif même si la tendance déjà notée en 2018 d’une affiche plutôt nationale qu’internationale tend à se confirmer. Mais c’est précisément là l’occasion de rencontrer ou découvrir beaucoup de talentueux artistes espagnols connus à travers leurs travaux pour les marchés US et/ou franco-belge. Et ils sont nombreux, croyez-nous ! Rendez-vous est pris pour 2020 sauf si vous souhaitez également venir au Salón del Manga de Barcelona qui aura lieu du 31 octobre au 4 novembre 2019.

FPatrick & SDJuan

Date de dernière mise à jour : 15/04/2019

  • 2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.