Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

TEMPS DIFFICILE POUR LA BD...

Bd en deuil 1En effet, conséquence de la crise sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus dont le principal vecteur de transmission est bel et bien l’homme au sens large, de nombreuses librairies ont suivi les recommandations en fermant leurs portes (pas les magasins et maisons de la presse qui vendent des journaux et des magazines) et en annulant leurs séances de dédicaces. De même, les principaux circuits de distribution des albums sont temporairement à l’arrêt (les éditeurs ont annoncé le report des parutions prévues en mars et avril – décalées aux mois suivants ou reportées à une date indéterminée en fonction de l’évolution de la situation – et les principaux diffuseurs et distributeurs ont quasiment suspendu leurs activités). Les prochains festivals et autres événements en lien avec la bande dessinée sont eux aussi annulés ou reportés. Et les expositions dans les galeries ou au Centre belge de la BD à l’image de ce qui se passe dans la plupart des musées sont elles aussi largement impactées comme celle dédiée à Djief et Mateo Guerrero prévue par Créabulles en avril 2020 à la Galerie Passerelle Louise.

Le confinement n’est pas une punition mais le moyen de plus efficace pour ralentir la propagation du virus. Et s’il nous sauve la vie, il nous donne aussi l’occasion de (re)découvrir et (re)lire des livres et albums rangés au fond de nos armoires ou sur nos étagères. Le point positif est que ce confinement va également constituer du temps "supplémentaire" pour les auteurs qui vont ainsi pouvoir nous régaler de nouvelles histoires et séries que nous découvrirons prochainement pour notre plus grand plaisir …

Mais comme si cela ne suffisait pas, le monde de la BD est une nouvelle fois en deuil. Après les disparitions du français André Chéret (le 5 mars) et du belge René Follet (le 14 mars) (voir notre article ici), le 9e Art vient de perdre successivement le belge Erwin Drèze (le 17 mars) et le français François Dermaut (le 20 mars).

Erwin drezeDessinateur-coloriste adepte du style Ligne Claire, Erwin DRÈZE (1960-2020) a débuté sa carrière dans le monde de la BD au début des années 1980 au studio Aidans tout en réalisant des "strips" pour le journal Vers l’Avenir. Il rejoint ensuite le journal Tintin pour lequel il crée la série Louis Valmont en collaboration avec Michel de Bom. En 1998, il reprend la série Arsène Lupin (adaptation des romans de Maurice Leblanc) en collaboration avec André-Paul Duchâteau aux éditions Claude Lefrancq Éditeur (CLE). En 2000, il met en images Miracle à Maredsous, un one-shot scénarisé par Benoît Despas et Paule Fostroy.  Drèze va également travailler pour Jacques Martin sur trois Aventures de Lefranc en collaboration avec André Taymans (tomes 17, 19 et 21 entre 2006 et 2010) ainsi que sur Les Voyages d’Alix en 2008 (tome 28 intitulé La Chine). En 2007, on le retrouve au dessin de Mirliton (deux tomes scénarisés par Raoul Cauvin). En 2011 et 2012, il participe à la réalisation des décors des tomes 15 et 16 de la série Caroline Baldwin d’André Taymans. Parmi ses derniers travaux citons, en 2016, Le Piège des Sables (reprise des Aventures de Louis Valmont sur un scénario de Michel de Bom) paru chez Paquet et, en 2017, le one-shot L’oiseau blanc en collaboration avec son ami André Taymans sur un scénario de Pascal Bresson, également chez Paquet.

Dreze et taymansDans mes souvenirs, il était toujours en présence d'André TaymansErwin dreze et hulkToujours de bonne humeur

Francois dermautNé en 1949 à Roubaix, François DERMAUT étudie le dessin à l'Institut Saint-Luc de Tournai. Après s’être exercé au métier de dessinateur chez l’éditeur Artima-Arédit basé à Tourcoing, il part s’installer à Paris en 1971. C’est là qu’il publie ses premières bandes dessinées dans les magazines des éditions de Fleurus sous le pseudonyme Franjacq. Il y adapte Oliver Twist en 1974, Les Misérables en 1975, Jacquou le Croquant en 1976 et Colombe la Vilaine en 1977 dans l'hebdomadaire "Djin". Tout en poursuivant ses travaux dans "Fripounet" et "Triolo", il crée avec Daniel Bardet en 1982 "Les Chemins de Malefosse" dans le magazine de bande dessinée "Circus" publié par les éditions Glénat. François Dermaut va ainsi assurer le dessin et la mise en couleurs de 12 albums scénarisés par Daniel Bardet entre 1983 et 2004 avant de passer le relais à Brice Goepfert (série achevée en 2016 avec le tome 24). En 1986, il écrit et dessine "Charlotte et le Trésor des Templiers" (paru chez Bayard/BD Okapi). De 1989 à 1996, il illustre les trois premiers tomes de la série "Souvenirs de Toussaint" sur un scénario de Didier Convard, toujours chez Glénat (série poursuivie et achevée en 2006 par la dessinatrice Joëlle Savey). En 2001, il effectue le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle. A son retour, il se lance dans les "beaux livres" d’abord chez Glénat où il publie en 2003 en auteur complet Carnets de Saint-Jacques de Compostelle dans lequel il raconte son voyage de 1700 kilomètres illustré par plus de 150 dessins et aquarelles. En 2005, il se charge d’illustrer Carnets d’une longue marche - Nouveau voyage d’Istanbul à Xi’an, le récit d’un voyage sur la route de la soie, sur des textes de Bernard Ollivier (paru chez Phébus). En 2007, il coscénarise avec Xavier Gelot et illustre à l’aquarelle le premier tome du dyptique Malefosse, préquel retraçant la rencontre entre les deux principaux personnages des Chemins de Malefosse, maître Pritz et Gunther (second tome paru en 2009). En 2015, le premier tome de Rosa paraît chez Glénat, un dyptique sur lequel François Dermaut est également auteur complet. L’histoire est adaptée du roman de Bernard Ollivier intitulé "Histoire de Rosa qui tint le monde dans sa main" (Phébus, 2014). Le second tome est paru en février 2019. En mars 2019, François Dermaut a exposé une sélection de couvertures, illustrations et planches originales, au crayon et à l’encre ainsi qu’à l’aquarelle, extraites de ses séries Les chemins de Malefosse, Malefosse, Souvenirs de Toussaint, Rosa à la galerie Comic Art Factory à Bruxelles.

Dermaut ex libris

Chemins de malefosse Rosa 2

R.I.P.

FPatrick et SDJuan

Date de dernière mise à jour : 23/03/2020

  • 2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.